08 habitudes de ceux qui sont riches

Par LANATION,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 08 habitudes de ceux qui sont riches

Asteris Irené Ahouignan | Rubrique Conseils @visés

Conseils @visés : La rubrique Conseils @visés se propose d’aller à la rencontre d’experts sur des questions liées au développement personnel appliqué à tous les domaines de la vie.

Asteris Irené AHOUIGNAN, Pdg du groupe Diamond light, est conseiller en gestion de finances personnelles et en entreprenariat participatif. Il nous entretient sur la façon de penser et d’agir de ceux qui sont riches ou qui y travaillent.

LIRE AUSSI:  Coronavirus au Bénin: Usage croissant des services du numérique

Pouvez-vous nous donner quelques habitudes des personnes qui sont riches et qu’on ne retrouve pas chez ceux qui sont pauvres ?

Se réveiller tôt : Cela ne veut pas dire qu’il faut se réveiller à 4 h ou 5 h nécessairement. Bien que cela soit bien pour la méditation. Mais le réveil dont je parle, c’est entre 6 h et 7 h selon le cas.
Méditer : La méditation est recommandée afin de faire le vide en soi. Il est question de vider complètement le cerveau pour le recharger avec des idées claires et smart. Après le réveil, il faut passer un temps dans la méditation : Sortir de la maison, regarder la nature, rester sur son lit ou fermer les yeux.
Pour certains, c’est la prière mais la méditation va au-delà de la prière. C’est entrer en soi-même pour faire le vide. C’est aussi l’occasion de parler à soi-même. Le moment de se dire certaines vérités. Définir les objectifs à accomplir et les actions à mener au cours de la journée.
Se faire mentorer : Si vous souhaitez être un styliste à succès par exemple, il est impératif d’avoir un mentor qui a réussi dans le domaine. Donc pour devenir riche, il faut forcément avoir quelqu’un qui a réussi ou qui entre dans l’arène de ceux qui ont réussi comme mentor. Une personne dans votre environnement immédiat, quelqu’un qui a déjà fait ses preuves. Personnellement par exemple, j’ai trois (03) mentors qui me boostent. Parce que sans un mentor qui nous booste, il n’est pas évident d’aller loin.
Lire des ouvrages : C’est très important de lire ceux qui ont déjà réussi et qui parlent de leurs expériences.
Faire du sport : Comme la marche, l’endurance, la natation ou faire un sport complet. Ceux qui font régulièrement le sport réussissent et savent performer. Cela permet aussi d’éviter la procrastination.
Appartenir à une communauté avec une diversité de compétences : Des personnes pouvant te permettre d’avancer. Pour y arriver, j’ai mis en place ma propre communauté. Nous devons payer le prix pour appartenir à une communauté de riches, avant d’espérer être le prochain sur la liste.
Arriver à se fixer de grands objectifs : Lorsqu’on se fixe de grands objectifs, il est possible plus tard de s’offrir n’importe quel plaisir.
Être honnête : Une autre habitude difficile à trouver de nos jours, c’est l’honnêteté. Il faut être honnête pour n’être entouré que de personnes de qualité. Honnête envers soi-même et envers les autres afin d’attirer des personnes de qualité. On m’a dit qu’il faut être malhonnête pour réussir. C’est une richesse qui ne dure pas. Il faut être honnête pour que la richesse vous suive jusqu’à la fin de vos jours.

LIRE AUSSI:  1re session de la cour d’assises de la Cour d’appel de Parakou: Une quarantaine de dossiers examinés dès ce mardi

A-t-on la chance de devenir riche si on n’est ni héritier ni très instruit ?

Je suis orphelin de père et de mère, j’ai été un enfant placé, un domestique. Je n’ai pas connu mes parents. Je ne suis pas héritier et je n’ai pas beaucoup étudié non plus. Mais aujourd’hui, j’arrive à réfléchir plus que les héritiers. Il y a deux types d’héritiers. Ceux qui dilapident l’héritage et ceux qui tissent sur l’ancienne corde, la nouvelle. Ceux qui dilapident redeviennent pauvres. Mais je me dis qu’aujourd’hui, ceux qui sont riches ne sont pas nécessairement ceux qui sont instruits ou héritiers. Donc, je pense que pour devenir riche, on n’a pas besoin d’être trop instruit ou héritier.

Quels sont les déprogrammations à faire pour avoir le bon mindset ?

Quand je rencontre lors de mes conférences certaines personnes à qui je demande de renaître à nouveau, ils ne comprennent pas. Beaucoup préfèrent végéter dans leurs habitudes. Lorsque la situation dans laquelle vous êtes ne vous convient pas ou plus, vous devez élever le niveau, changer de fréquences, remplacer vos mauvaises habitudes, prendre vos responsabilités. Quand on comprend que c’est la somme de tout ce que nous faisons ou ne faisons pas qui conditionne ce que nous avons, on accepte plus facilement de déprogrammer et de reprogrammer son cerveau. Quand on n’est pas prêt à payer le prix, on pense toujours que les riches sont malhonnêtes. Aussi, j’entends certaines personnes dire qu’elles n’ont pas besoin de formation, d’aller à des conférences avant de réussir. Il y a de ces idées qui minent mes frères africains. Si on veut réussir, avoir un bon mindset, il faut d’abord voir l’environnement. Si l’environnement ne contribue pas de façon claire et nette, il faut le quitter. Accepter, oser rentrer dans un environnement où les gens réussissent. Lors de mes conférences, je dis souvent : « Si vous voulez vraiment acheter une voiture, allez vers ceux qui ont la voiture. Il nous faut une reprogrammation du cerveau, de l’esprit. Et c’est dans la lecture et nos fréquentations. Lire et appliquer.

LIRE AUSSI:  Coronavirus au Bénin: Usage croissant des services du numérique

Suffit-il d’avoir une façon de penser différente pour tutoyer la richesse ?

Il ne suffit pas d’avoir des pensées différentes de celles des gens pauvres pour tutoyer la richesse, il faut aussi de l’action bien planifiée et exécutée dans la discipline.

 

Rubrique proposée et animée par Lhys DEGLA