1er tour des 20ès JNV Polio dans le Borgou-Alibori:Le village d’Ogamoin s’oppose à la vaccination (Un taux de couverture vaccinale globalement satisfaisant)

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur 1er tour des 20ès JNV Polio dans le Borgou-Alibori:Le village d’Ogamoin s’oppose à la vaccination (Un taux de couverture vaccinale globalement satisfaisant)


Le 1er tour des 20ès Journées nationales de vaccination contre la poliomyélite (JNV Polio) des enfants de 6 mois à 5 ans qui s’est déroulé les 27, 28 février et 1er mars derniers, a pris fin sur une note de satisfaction globale des différents acteurs dans le Borgou-Alibori.

LIRE AUSSI:  12e journée mondiale des donneurs de sang: Donner davantage de sang pour sauver des vies

« Toutes les communes ont atteint l’objectif des 95% de couverture vaccinale fixé au départ, à l’exception de Sinendé (93%). Et cela peut s’expliquer par le déplacement des camps peulhs », se réjouit Dr Achille Batonon, chef service départemental de la Santé publique Borgou-Alibori. Cependant, l’opération a connu des réticences, notamment dans la commune de Pèrèrè où un village entier n’a pas été vacciné, malgré les plaidoyers et la mobilisation sociale observés depuis plusieurs années. Il s’agit d’Ogamoin, une localité frontalière du Nigeria et disputée pendant plusieurs années entre le Bénin et le voisin de l’Est.

« Les enfants d’Ogamoin n’ont pas été vaccinés parce que le chef traditionnel de ce village-là s’est opposé à la vaccination et a mis en place tout un dispositif pour inviter ses administrés à ne pas accepter les agents vaccinateurs. Nous avons tenté plusieurs fois d’entrer en contact avec lui mais il était devenu injoignable », se désole Dr Achille Batonon, chef service départemental de la Santé publique Borgou-Alibori.

LIRE AUSSI:  Covid-19 : Vers de nouvelles directives dans l'espace Cedeao

« Nous avons saisi les autorités départementales et je pense qu’avant le deuxième passage, un terrain d’entente sera trouvé afin que ces enfants béninois du village d’Ogamoin soient vaccinés contre la polio», espère-t-il. Aussi quelques cas de «refus fantaisistes» ont été notés dans certaines localités mais très tôt jugulés par les équipes de superviseurs dépêchées sur le terrain, signale Achille Batonon.

Par ailleurs, les parents dont les enfants seraient oubliés par les agents vaccinateurs peuvent les référer aux centres de santé pour les faire vacciner avant la fin de la semaine.

Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori