1re Conférence des directeurs des systèmes d’information : Les réalisations et projets passés au peigne fin

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 1re Conférence des directeurs des systèmes d’information : Les réalisations et projets passés au peigne fin

1re Conférence des directeurs des systèmes d’information Les réalisations et projets passés au peigne finLe présidium lors du lancement des travaux

Cadre de concertation statutaire entre le ministère du Numérique et de la Digitalisation, les directeurs des systèmes d’information (Dsi) des ministères sectoriels et les agences du secteur du numérique, la conférence des Dsi a tenu sa première session de l’année 2022, ce mardi 15 mars à Cotonou. A l’ouverture des travaux, Aurelie Adam Soulé Zoumarou s’est réjouie de la contribution des Dsi à la réalisation du Programme d’action du gouvernement (Pag) 2016-2021 avant d’entretenir les participants sur les sept projets contenus dans le Pag 2021-2026.

LIRE AUSSI:  Fichier national des fonctions techniques et administratives des mairies : Le comité de supervision prononce la reprise du processus


« Maturité et politique de sécurité des systèmes d’information ». C’est autour de ce thème que les directeurs des systèmes d’information (Dsi) des ministères sectoriels et des agences du secteur du numérique se sont réunis hier, mardi 15 mars, lors de la première session de leur conférence au titre de l’année 2022 à Cotonou. Au cours de la cérémonie d’ouverture de ces assises, Serge Adjovi, directeur général de l’Agence des Services et Systèmes d’Information (Assi), a rappelé le bien-fondé de cette rencontre statutaire entre le ministère du Numérique et de la Digitalisation, les Dsi des ministères sectoriels et les agences du secteur du numérique que sont : l’Agence pour le Développement du Numérique (Adn), l’Agence des Services et Systèmes d’Information (Assi) et l’Agence nationale pour la Sécurité des Systèmes d’Information (Anssi). « Cette coordination entre les Dsi et les agences du numérique est très importante car elle permet d’échanger sur les réalisations et investissements dans le secteur du numérique», a-t-il déclaré. Pour lui, la contribution et la participation de tous les Dsi sont souhaitées au cours de cette session en vue d’un bon fonctionnement du secteur durant l’année 2022. « C’est important que nous nous alignions sur les sujets de notre secteur », a-t-il poursuivi. Aristide Adjinakou, directeur des Opérations de l’Assi, a évoqué la nécessité pour tous les Dsi de collaborer avec l’Assi avant de saluer leur contribution à la mise en œuvre du Pag 2016-2021. Satisfaite du travail des Dsi, Aurelie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, estime que cette première rencontre de l’année 2022 est l’occasion d’échanger pour faire la lumière sur les points d’ombre en vue d’une meilleure collaboration tout au long de cette année 2022. « De mon point de vue, cette rencontre est primordiale car elle nous permettra d’échanger en ce début d’année de façon à ce que nous puissions clarifier tous les points d’ombre en vue de l’atteinte des objectifs du gouvernement », a-t-elle fait remarquer.

LIRE AUSSI:  Partenariat Public-Privé : 1,2 milliard F Cfa en appui au sport béninois

Se réjouir des succès

Pour elle, c’est également un creuset pour se réjouir des succès enregistrés. Elle a félicité la Conférence des Dsi pour avoir constitué véritablement un outil pour la mise en œuvre de la stratégie du gouvernement pour le secteur. « Avec les échos, je pense que la Conférence a été à la hauteur de la vision du gouvernement », se réjouit-elle. Les fruits du travail de la conférence se sentent à tous les niveaux dans le pays. « Il n’y a pas de secteur qui ne jouisse pas des fruits de vos efforts », a-t-elle martelé. Au sujet de la dématérialisation de l’administration publique, Aurelie Adam Soulé Zoumarou indique que le Portail national des services publics est la preuve matérielle de la contribution des Dsi à la réalisation du Pag I. Revenant sur certains projets phares du Pag I comme le haut et le très haut débit, les investissements massifs dans la fibre optique, l’administration intelligente, la data center, le Portail des services publics et autres, elle prône une consolidation des liens entre les Dsi en vue de la poursuite des chantiers lors du quinquennat 2021-2026. C’est le lieu pour la ministre du Numérique et de la Digitalisation de présenter à l’assistance un bref aperçu des sept projets du Programme d’action du gouvernement 2021-2026. A l’en croire, lancés lors du premier quinquennat, le déploiement de l’Internet haut et très haut débit sur l’ensemble du territoire national et la mise en œuvre de l’administration intelligente ou Smart Gouv vont connaitre leur phase d’achèvement. « La phase Il sera mise en œuvre et ce qui a été fait sera renforcé», a-t-elle ajouté. A ces deux projets reconduits s’ajoutent cinq nouveaux projets : le développement des usages et de la confiance numériques, la transformation numérique des collectivités locales, la modernisation des médias de service public, l’accès des citoyens aux médias et à l’information de qualité et le projet de développement du numérique dans l’enseignement supérieur. Le secteur du numérique et de la digitalisation sera également rythmé par des réformes au cours des cinq prochaines années. C’est pourquoi, elle sollicite le concours de tous les Dsi pour la mise en œuvre des réformes comme la règlementation du déploiement des réseaux locaux numériques pour toute construction à usage professionnel ou collectif, la création d’un Observatoire du numérique et la modernisation des cadres règlementaire et institutionnel de l’audiovisuel et de la communication.