1re édition du jeu-concours « Gbecenyo » à Abomey: Promouvoir la langue fongbé par les proverbes et la culture générale

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur 1re édition du jeu-concours « Gbecenyo » à Abomey: Promouvoir la langue fongbé par les proverbes et la culture générale


Un jeu-concours dénommé  » Gbecenyo » (qui signifie littéralement ma langue est belle) a été lancé dimanche 30 juillet dernier à Abomey. Il est initié par le ministre Joseph Djogbénou avec le soutien de plusieurs personnalités et cadres du plateau d’Abomey et vise à promouvoir la langue fongbé.

LIRE AUSSI:  Naissance de la Confédération des artistes et acteurs de la musique traditionnelle du Bénin: Jean Pierre Hounti Kiki porté à la tête du creuset

Initié à l’intention des populations des localités d’Abomey, Bohicon, Zakpota, Zogbodomey, Djidja et Agbangnizoun, le jeu-concours  » Gbecenyo » (Gbétchégnon) vise à promouvoir l’utilisation de la langue fongbé à travers les proverbes et la culture générale.
La cérémonie du lancement qui a eu lieu, dimanche dernier à Abomey, a été présidée par le ministre de la Justice, Joseph Djogbénou, entouré du préfet du Zou, des députés de la circonscription, des maires d’Abomey et Djidja et de plusieurs autres personnalités politico-administratives. Au sein du jury devant conduire ce jeu-concours, on y retrouve plusieurs personnalités comme le professeur Bienvenu Akoha, l’artiste Michel Loucou alias Alèkpéhanhou, le locuteur fon Arnaud Béhanzin, Gabin Djimassè et bien d’autres.
Pour l’initiateur, le ministre Joseph Djogbénou, la langue est pour toute communauté un patrimoine à promouvoir et à préserver. D’où l’utilité de ce jeu-concours qui devra être pérennisé, selon le vœu de l’initiateur, afin que les objectifs à lui assignés soient effectivement atteints. Encore que, indique Joseph Djogbénou, c’est une initiative qui s’inscrit parfaitement dans le Programme d’actions du Gouvernement (Pag) à travers le volet promotion de la culture et tourisme qui sont en réalité les piliers sur lesquels se pose ce programme.
La première ambition de cette initiative, précise-t-il, est de permettre aux filles et fils de l’aire géographique Fon de se réconcilier avec eux-mêmes, puis avec leurs langue et culture.
Tour à tour, le préfet du Zou, Firmin Kouton et Constant Agbidinoukoun, journaliste à la retraite, au nom du comité d’organisation, ont retracé la genèse de l’initiative qui est partie du triste constat qu’au cours des vacances les jeunes gens n’ont pas d’autres activités que les réseaux sociaux et les feuilletons étrangers pour se divertir. La conséquence en est que très peu parviennent encore à s’exprimer aisément dans les langues maternelles dont le fongbé. Alors, les initiateurs de ce jeu concours ont trouvé que pour corriger ce phénomène qui freine aussi le développement du pays (car le développement passe aussi par les langues), il était urgent de remobiliser les jeunes autour des enjeux d’intérêt pour la langue fongbé. D’où l’idée de ce jeu-concours basé sur les proverbes et des questions de culture générale.
Pour cette première édition, à travers les six communes du plateau d’Abomey, plus de 400 candidats se sont inscrits pour prendre part aux différents jeux. Ils sont répartis en seize équipes. Ils auront à faire des recherches pour répondre à 192 questions de culture générale notées sur 40 points et expliciter 272 proverbes en fongbé. Cette rubrique est notée sur 60 points. Ainsi, du 5 au 26 août prochain, les différents groupes de candidats auront à aiguiser leurs connaissances en langue fongbé afin d’indiquer laquelle des six communes parle encore bien et très bien la langue fongbé.
Le jury de ce jeu-concours est présidé par le professeur Albert Bienvenu Akoha, enseignant de linguistique générale et de littérature orale à l’Université d’Abomey Calavi, ancien doyen de l’ex- Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash). Titulaire de deux doctorats sur la langue fongbé, directeur du Conservatoire de danses cérémonielles et royales d’Abomey, auteurs des ouvrages « Ecrire et lire la langue fon », « Syntaxe et lexicologie du fongbé », il est un fin connaisseur du fongbé comme tous les autres de ce jury.

LIRE AUSSI:  Municipalité de Lisbonne : Le Bénin et le Portugal veulent relancer leur coopération via la culture