1re Session criminelle 2020 du tribunal d’Abomey: 40 accusés passeront devant les juges

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 1re Session criminelle 2020 du tribunal d’Abomey: 40 accusés passeront devant les juges


Ce mercredi 22 juillet, débute la première session criminelle du tribunal d’Abomey au titre de l’année 2020. Au total, 30 dossiers sont inscrits au rôle de cette session du tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey statuant en matière criminelle et impliquent 40 accusés. L’annonce a été faite lors d’un point de presse, hier mardi 21 juillet, par le procureur de la République, Adjima Kalifa Djimila.

LIRE AUSSI:  Société nationale des Eaux du Bénin (SONEB):Des lettres de mission aux directeurs techniques, pour plus d’efficience

En présentant la charpente de cette première session criminelle de l’année 2020, le procureur de la République près le tribunal d’Abomey, Adjima Kalifa Djimila, indique que ce sont trente dossiers, pour un total de quarante accusés, qui seront examinés lors de cette session. Il s’agit de dix dossiers d’assassinat, six dossiers de vol, quatre dossiers d’association de malfaiteurs et vol à main armée, cinq dossiers de coups mortels, un dossier d’escroquerie aggravée et d’enrichissement illicite, un dossier de coups et blessures volontaires avec infirmité permanente, deux dossiers de meurtre et un dossier de parricide.
Avec la réforme judiciaire qui a institué les sessions criminelles, pour le procureur du tribunal d’Abomey, « nous sommes à l’ère d’une justice plus efficace parce que plus respectueuse des délais, à l’ère d’une justice plus équitable parce que renforcée par les garanties procédurales accordées aux accusés ».
Le procureur rappelle aussi le contexte de la crise sanitaire et prévient que le plan d’action du gouvernement sur le Covid-19 doit être strictement respecté dans l’enceinte du tribunal lors des audiences. Il évoque le port de masque, le lavage des mains et la distanciation sociale.
Ainsi, avec l’ouverture, ce mercredi, de cette session criminelle, les quarante accusés dont les dossiers ont été enrôlés et qui attendent en prison depuis des années seront certainement fixés sur leur sort. Ils auront à leurs côtés et pour leur défense des avocats qui ont été commis d’office. Cette session criminelle est prévue pour prendre fin le 12 août prochain.

LIRE AUSSI:  Pratique de ‘’Vìdómegonat’’ et phénomène des ‘’Vìdómegon’’: Hospice Bienvenu Hounyoton en appelle à une dissociation