1re session ordinaire de la Cap – Maep : Des dossiers disciplinaires à l’ordre du jour

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 1re session ordinaire de la Cap – Maep : Des dossiers disciplinaires à l’ordre du jour

MAEP_ Echange

La Commission administrative paritaire du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche tient, depuis hier mardi 15 juin, sa première session ordinaire au titre de l’année 2021. Pendant quatre jours, les membres de la Cap -Maep vont évaluer différents rapports de stage et quelques dossiers disciplinaires.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la corruption au Bénin: Alcrer et Social Wach dévoilent leur nouvelle approche

Nommés par arrêté ministériel en date du 12 mai 2020, les membres de la Commission administrative paritaire du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche ont été installés, hier, à l’ouverture de leur première session ordinaire au titre de l’année 2021. Plusieurs communications vont meubler ces assises. Entre autres, les participants vont se pencher sur des dossiers disciplinaires et sur différents rapports de stage.
Portant la voix des syndicats du Maep à l’ouverture des travaux, Amos Akeke soutient que la Commission administrative paritaire est un creuset indispensable pour l’identification et la résolution des problèmes du personnel. Elle se positionne, à ce titre, comme un instrument prioritaire dans tous les processus de prise de décision affectant les travailleurs. Le représentant des travailleurs du Maep se désole par conséquent de la non-tenue de la session de la Cap durant l’année 2020, en dépit des difficultés rencontrées par le personnel. « Un travailleur écouté est un travailleur motivé; un travailleur motivé est un travailleur engagé pour le développement », a-t-il souligné. Amos Akeke appelle, par conséquent, à la tenue régulière des travaux de la Cap et à la prise en compte des résolutions qui en découlent afin de garantir un climat favorable à l’atteinte des objectifs du département ministériel.
Présidente de la Cap du Maep, la secrétaire générale du Maep précise que la session de la Cap n’a pas pu se tenir et ses membres n’ont pas pu être installés l’année dernière, pour des raisons d’ordre sanitaire. Françoise Assogba Komlan rappelle que la Cap, conformément au décret n°2019-457 du 16 octobre 2019 portant attributions, composition et mode de fonctionnement des commissions administratives paritaires, est obligatoirement saisie pour avis et suggestions sur toute révision ou modification des textes portant régime juridique d’emploi des personnels concernés ; sur le tableau d’avancement de grade ; sur les avantages et récompenses accordés aux agents du secteur, en matière de dialogue social. Elle intervient également dans le cadre de l’évaluation du stage probatoire ; de l’examen des recours administratifs en matière de notation chiffrée et d’appréciation des agents ; des sanctions disciplinaires du deuxième degré.
Au regard de ces attributions, Dossa Aguèmon, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, a invité les membres de la commission à mesurer la portée de leurs responsabilités et à faire preuve de disponibilité et d’engagement pour la réussite de leur noble mission. Il a réaffirmé le souci constant de l’administration de travailler en parfaite harmonie avec les partenaires sociaux puis, au nom du ministre de tutelle, Dossa Aguèmon a installé officiellement les membres de la Cap et ouvert les travaux.

LIRE AUSSI:  Médecine, politique, solidarité féminine…Dr Koubourath Osseni, une vie au service de la République