1re session ordinaire du Comité national de microfinance : Poursuivre la modernisation du secteur

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 1re session ordinaire du Comité national de microfinance : Poursuivre la modernisation du secteur


Le Comité national de microfinance (Cnm) a tenu, ce mardi 2 avril à Cotonou, sa première session ordinaire de l’année 2019. Il était question pour les acteurs au plus haut niveau du secteur de la microfinance, au Bénin, de passer au peigne fin les actions menées depuis la dernière session de l’année 2018 et faire des recommandations pour l’atteinte des objectifs fixés.

LIRE AUSSI:  Modernisation de la gestion des déchets solides ménagers dans le Grand-Nokoué: Le ministre José Tonato lance la procédure d’appel d’offres du projet

Venus de plusieurs horizons, les membres du Comité national de microfinance (Cnm) se sont penchés, hier mardi, sur l’état des lieux du secteur de la microfinance au Bénin. Plus précisément, ils ont au cours de ces assises, adopté le compte rendu de la troisième session du Cnm 2018, fait le point des travaux exécutés depuis la troisième session du Cnm de l’année 2018, débattu de certaines problématiques liées aux systèmes financiers décentralisés (Sfd). Aussi, la note trimestrielle de la conjoncture de la microfinance a-t-elle été examinée par les participants.
Procédant à l’ouverture officielle des travaux, la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Bintou Chabi Adam Taro, a d’abord loué les nombreux efforts consentis par les acteurs du secteur de la microfinance au profit « des populations exclues des circuits bancaires », avant de rappeler la vision du gouvernement en matière de microfinance. Celle-ci consiste, selon ses dires, à « lutter pour la réduction de la pauvreté au sein des populations à travers la promotion d’une offre de services financiers adaptés ». Cela amène donc le pays à, entre autres, « assainir le secteur, le professionnaliser, l’intégrer au secteur financier », à en croire les propos de la ministre. Elle va rappeler par la suite que pour l’année 2019, le comité « se doit de développer des synergies d’actions dans la mutualisation des moyens. Pour ce faire, il est tenu d’accroitre son attention notamment sur le suivi efficace de la mise en œuvre des stratégies inscrites dans la politique nationale de microfinance. Ceci, en vue de garantir la cohérence des interventions dans le secteur ».
C’était aussi l’occasion pour la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance de réitérer son engagement à accompagner les actions du Cnm en vue de l’atteinte des objectifs fixés.

LIRE AUSSI:  Entretien avec Franck Kinninvo, expert en décentralisation: « Les réformes vont changer le visage de nos communes »

Des priorités…

Afin atteindre lesdits objectifs, le Cnm doit tabler sur « des priorités », a insisté Bintou Chabi Adam Taro. Ces priorités sont au nombre de neuf dont l’actualisation du document de politique de développement de la microfinance, l’assainissement du secteur, le renforcement des actions de professionnalisation des Sfd avec une attention particulière sur l’éducation financière des clients. Toujours en termes de priorités, il y a également l’intensification des actions pour le financement du secteur agricole et le recensement des institutions de microfinance. Ces travaux du Cnm devront aboutir à de nouvelles recommandations à mettre en œuvre pour la modernisation du secteur.