21e session du Conseil exécutif de la Cen-Sad : regain de vitalité au Maroc

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 21e session du Conseil exécutif de la Cen-Sad : regain de vitalité au Maroc

21e session du Conseil exécutif de la Cen-SadLa 21e session marque la sortie de léthargie pour un nouveau départ

Première réunion physique pour le Conseil exécutif de la Communauté des États sahélo-sahariens (Cen-Sad), après celle du 12 mars 2014. Elle se tient actuellement à Rabat du 28 au 30 mars, dénotant une sortie de léthargie sous la férule du Royaume du Maroc.

LIRE AUSSI:  Éditorial du 18 Juin 2021: Responsable (politique)de tout, coupable de rien !

Grâce à la volonté collective des États membres, la Cen-Sad retrouve graduellement son dynamisme, note avec satisfaction le Maroc qui accueille la 21e session de son Conseil exécutif. Cet état d’esprit est notable à la reprise des activités, à en juger par le nombre de participants, soit 24 délégations sur 25 membres de la Cen-Sad présentes hier à l’ouverture de ladite session. Preuve de l’engagement du Roi Mohammed VI pour l’intégration régionale et une diplomatie active au service du développement, se réjouit Brigi Rafini, secrétaire exécutif de la Cen-Sad, lundi dernier à la cérémonie d’ouverture solennelle précédant le huis clos du Conseil exécutif.
Pour Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, « La Cen-Sad est une véritable miniature de l’Afrique, dans sa richesse, sa diversité et ses défis », relevant que le continent dispose toutefois d’un potentiel important pour s’affirmer en tant que région dynamique pleine de complémentarité, productrice de valeur ajoutée et à même de mutualiser les défis socio-économiques de ses membres ».
Aussi, le chef de la diplomatie marocaine appelle-t-il à maximiser le rôle que peut jouer la Cen-Sad en tant que levier de développement. Une occurrence qui passe notamment par la restauration d’une cadence normale des travaux des instances dirigeantes. « Aujourd’hui plus que jamais le fonctionnement de notre organisation doit être placé sous le signe de la solidarité et de l’efficacité, dans la perspective de sa participation active aux échéances continentales à venir », relève-t-il. Aussi, a-t-il assuré de l’engagement du Maroc à poursuivre l’édification de l’espace sahélo-saharien.
Abondant dans le même sens, Brigi Rafini soutient aussi que la Cen-Sad doit se doter d’outils et de moyens d’intervention pour relever les défis dont le terrorisme qui impacte négativement l’espace communautaire aujourd’hui. Le secrétaire exécutif de la Cen-Sad a ensuite émis le vœu que la présente session puisse parachever le processus de réformes pour que l’institution, appelée du reste à une mobilisation des structures de jeunes et de femmes pour être au plus près de ses cibles, ne suscite plus d’inquiétudes quant à son avenir.

LIRE AUSSI:  Visite médicale des duos : Ce que Iréné J. Agossa et le psychiatre se sont dits