2e édition du Festival du sport féminin: Les femmes réfléchissent sur les défis

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur 2e édition du Festival du sport féminin: Les femmes réfléchissent sur les défis


Venues des associations et fédérations nationales, les femmes leaders du mouvement sportif national ont participé samedi 3 octobre dernier à la 2e édition du Festival du sport féminin à Cotonou. Au cours de cet évènement organisé par le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) elles ont réfléchi sur les défis à relever en vue d’une meilleure pratique des activités sportives.

LIRE AUSSI:  16e tour cycliste du Bénin: La compétition s’annonce sur fond d’innovations

Réunies autour de Julien Minavoa, président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), les femmes leaders du mouvement sportif national ont pris part à l’atelier de réflexion organisé dans le cadre de la 2e édition du Festival du sport féminin. Elles ont réfléchi sur plusieurs thèmes au cours de cet évènement tenu en marge de la Journée internationale de la femme mais différé à cause du coronavirus. L’objectif du Cnos-Ben, selon Julien Minavoa est d’offrir aux femmes un espace d’échanges, de partage d’expériences, de réflexion pour permettre au Cnos-Ben d’orienter sa politique pour la promotion du leadership féminin au sein du mouvement sportif béninois. Ainsi, les six panels constitués de femmes se sont penchés sur les freins à la pratique du sport féminin ainsi que sur les défis et les actions à mener pour améliorer les performances des athlètes féminines dans le sport de haut niveau. « Nous avons fait du chemin et il est nécessaire de faire un bilan d’étape de ce parcours du combattant parfois parsemé d’embûches », a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI:  COUPE DU MONDE RUSSIE 2018: Une rencontre d’ouverture sans grandes passions ?

Après les travaux en atelier, Constance Meffon, coordonnatrice des travaux au niveau du premier panel, a exprimé sa satisfaction pour cette initiative qui a permis aux femmes de réfléchir sur les actions pour rendre visible le sport féminin au Bénin. Plusieurs raisons justifient la non valorisation de la pratique du sport chez les dames. Il s’agit de l’ignorance des avantages et la mise sous le boisseau des performances des femmes athlètes. « Il faut non seulement que l’athlète femme donne l’importance à ce qu’elle fait mais aussi que son milieu favorise son émergence », a-t-elle confié. Elle recommande que les responsables d’associations et de fédérations aident les athlètes à créer leurs fan-clubs. Elle propose aussi que les fédérations élaborent une politique de communication pour donner de la visibilité aux femmes sportives.
Au sujet des obstacles à la pratique du sport de haut niveau par les femmes, Lamatou Tégbé, ancienne basketteuse, experte-formatrice de basket-ball pense qu’ils sont liés à l’absence de politique, à la culture africaine ou béninoise et au manque de suivi de la femme sportive. Elle invite les associations et les fédérations à lever ces barrières en vue de l’épanouissement de la gent féminine en sport. Après avoir travaillé sur le thème ”Femmes et encadrement technique: défis”, le groupe de Rafiatou Sitou, présidente de l’Association pour la promotion des valeurs sportives, estime que les femmes ont besoin de soutiens financiers, de formation et de sensibilisation à l’alphabétisation afin de saisir les opportunités d’emploi que le sport offre.

LIRE AUSSI:  16e tour cycliste du Bénin: La compétition s’annonce sur fond d’innovations