2e session ordinaire de l’année 2019: La Cbdh fait le bilan de 9 mois d’exercice

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 2e session ordinaire de l’année 2019: La Cbdh fait le bilan de 9 mois d’exercice


La Commission béninoise des Droits de l’Homme (Cbdh) a démarré, lundi 30 septembre dernier, sa deuxième session ordinaire pour le compte de l’année 2019. Lors de ces assises, les commissaires participeront, entre autres, à une séance de  renforcement de capacités sur leurs missions, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : La session budgétaire de l’année 2016 ouverte ce jour

Outre le renforcement de capacités sur l’agenda 2030 et les Objectifs de développement durable (les principes, les 17 Odd et les 169 cibles) et sur l’agenda 2063 sur l’Afrique ainsi que le rôle des institutions nationales des droits de l’homme ; la Commission béninoise des Droits de l’Homme, lors de sa deuxième session ordinaire, sera outillée sur le nouveau mandat qui lui a été confié par le gouvernement notamment la mise en œuvre du mécanisme national de prévention contre la torture.
Cette session sera aussi l’occasion pour la Cbdh de faire le point de 9 mois de gestion et de traitement des plaintes et de 9 mois d’exercice conformément à la note programmatique prédéfinie. « Chaque session ordinaire est une occasion d’apprendre et de comprendre davantage notre mission législative qui est celle de promouvoir et de protéger les droits de l’homme sur tout le territoire de la République du Bénin », a expliqué le président de la Cbdh Isidore Clément Capo-Chichi, hier à la cérémonie d’ouverture des travaux. Il a salué, dans ce cadre, l’accompagnement du Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) qui a intégré la Cbdh dans la phase 2 du Projet d’appui à la Justice (Paaajrc 2) et qui a mis à la disposition des experts pour les différentes formations au menu de cette deuxième session ordinaire de la Cbdh.
Pour la Représentante résidente par intérim du Pnud, Ginette Mondongou Camara, ce soutien s’inscrit en droite ligne avec les ambitions du Pnud. « Renforcer les capacités des membres de la Commission sur l’agenda 2030 des Odd et l’agenda 2063 de l’Union africaine relève d’une démarche des plus pragmatiques afin de s’assurer de l’alignement des activités de la Commission à ces deux agendas mondial et continental, notamment en ce qui concerne leur contenu en termes de Droits de l’Homme », a-t-elle déclaré. Elle reconnaîtra ensuite la détermination affichée du gouvernement béninois pour l’implémentation des Odd au Bénin avant d’assurer : « Je reste persuadée  que les résultats qui seront atteints dans le cadre de cet appui à la Cbdh, contribueront au renforcement de la réalisation de l’agenda 2030 au Bénin, aussi bien pour l’accomplissement de son approche inclusive consacrée dans le principe “Ne laissez personne de côté” que pour l’avènement d’une société plus juste et pacifique tel que l’ambitionne l’Odd 16 ».

LIRE AUSSI:  Assemblée Nationale: Abdoulaye Bio Tchané cède son siège à Assan Séibou