2e session ordinaire de l’Assemblée consulaire: Les projections budgétaires de la CCI Bénin validées

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 2e session ordinaire de l’Assemblée consulaire: Les projections budgétaires de la CCI Bénin validées


La Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCI Bénin) a tenu sa deuxième session ordinaire de l’année. L’assemblée consulaire s’est penchée sur l’élaboration du budget 2022-2023, ce lundi 19 septembre, au siège de l’institution à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Un métier du système D au Bénin: Le taxi-moto : un antidote à la précarité

L’assemblée consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCI Bénin) s’est penchée à sa deuxième session ordinaire sur les grandes orientations du budget 2023. A l’ouverture des travaux, ce lundi 19 septembre, la ministre de l’Industrie et du Commerce a indiqué que le budget prévisionnel exercice 2023 devra dans ses différentes déclinaisons, non seulement répondre aux attentes des mandants en termes de services aux entreprises, mais aussi marquer la CCI Bénin dans l’écosystème entrepreneurial afin de permettre à l’institution d’atteindre les objectifs à minima fixés par le gouvernement à la mandature 2020-2025. Aussi, indique la ministre Shadiya
Alimatou Assouman, la CCI Bénin ayant une couverture nationale, elle devra renforcer son dispositif d’intervention dans les régions économiques qui regorgent d’un important vivier de micro, petites et moyennes entreprises. Le président de l’institution se veut rassurant quant à la prise en compte de ces différentes orientations dans le budget prévisionnel. Arnauld Akakpo fait savoir que la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin envisage de bâtir une communauté d’affaires plus forte, résiliente et diversifiée, moteur du développement économique à l’horizon 2025.

Une offensive économique

« En 2023, nous allons lancer une offensive économique pour atteindre les objectifs de notre plan stratégique pour plus d’impact », a-t-il déclaré. Ainsi, l’institution consulaire compte travailler à, être en permanence une structure de proximité des entreprises, développer des stratégies d’alliance et des partenariats, renforcer le rayonnement de la CCI Bénin dans les territoires, favoriser la croissance durable des entreprises, être un acteur de veille économique, faire naître une véritable émulation et un engagement plus fort de la part du secteur privé béninois et renforcer la crédibilité avec l’Etat. Selon le président Arnauld
Akakpo, les activités prévues en 2023 par la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin sont déclinées autour de huit budgets programmatiques auxquels s’ajoutent les budgets support, investissement et institutionnel.

LIRE AUSSI:  Transformation d’un domaine d’espace vert en domaine de chambre des métiers:Les populations de Yêvié/Agata fâchées contre le Conseil communal d’Adjarra

Un contexte particulier

Tout en encourageant la CCI Bénin à maintenir cette rigueur dans la tenue à bonne date des assises statutaires de l’institution consulaire et dans cette obligation de compte rendu à l’assemblée consulaire, la ministre Shadiya Alimatou Assouman a exhorté à être prudent dans les projections de mobilisation des ressources. En effet, elle relève que la session budgétaire se tient à une période où l’économie mondiale fait face à des perturbations en raison de la crise russo-ukrainienne qui affecte indirectement le Bénin, et qui devrait être prise en compte dans l’adoption du budget 2023 de l’institution consulaire. Car même si les effets de cette crise ne sont pas directement et significativement perceptibles sur l’économie du pays au regard de la solidité des agrégats macroéconomiques, cette situation conjoncturelle n’est pas à ignorer dans les programmations de prévisions, selon la ministre. « La session budgétaire de ce jour revêt un caractère particulier au regard des enjeux économiques et des perspectives prometteuses de développement du pays », a déclaré Shadiya Alimatou Assouman qui va inviter les participants à avoir toujours à l’esprit les missions statutairement dévolues à l’institution consulaire et les objectifs assignés par le gouvernement à la mandature. Elle a également assuré de son soutien à toutes les actions qui seront entreprises au profit des entreprises sans distinction de secteur d’activité. En 2023, la mandature actuelle de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin sera à mi-parcours. La ministre de l’Industrie et du Commerce indique qu’il serait judicieux qu’un point d’étape du niveau d’atteinte des objectifs fixés soit fait au cours d’un séminaire qui regroupera les acteurs opérationnels et dirigeants de l’institution consulaire et les cadres techniques de son département ministériel. Autant de chantiers que le président de la Chambre et ses pairs sont appelés à réaliser.
Les travaux se sont poursuivis après la cérémonie d’ouverture en la présence de Eric Kader Gbian Tabé, conseiller technique à la Formalisation des Entreprises, à la Promotion des Organisations professionnelles et au Suivi des Institutions Consulaires.
L’ordre du jour adopté,
Christophe Tozo, président de la Commission Finance Budget et Fiscalité, assisté de Raymond Adjakpa Abilé, secrétaire général de la CCI Bénin a présenté le projet de budget de la CCI Bénin gestion 2023. L’exposé a porté sur sept points essentiels notamment l’évolution des budgets de la CCI Bénin de 2020 à 2022, l’exécution du budget 2022 à fin août 2022, la présentation du budget 2023 : ressources & emplois, ainsi que de la présentation des programmes 2023, des Budgets support 2023, institutionnel 2023 et de trésorerie 2023.
A l’issue des travaux, le projet de budget exercice 2023 a été adopté à l’unanimité des participants. Ces ressources serviront en 2023 au déploiement des huit programmes essentiels de la CCI Bénin?