2e session ordinaire du parti Fcbe : Affûter les armes pour les législatives 2023

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 2e session ordinaire du parti Fcbe : Affûter les armes pour les législatives 2023


Les instances dirigeantes du parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont tenu, samedi 3 septembre dernier, à Lokossa, à leur deuxième session statutaire de l’année. Cette rencontre leur a permis, entre autres, de s’imprégner du volet pénal du Code électoral en vue d’une bonne participation aux élections législatives du 8 janvier 2023.

LIRE AUSSI:  16e journée du procès Icc-Services: Séverine Lawson fait la lumière sur les biens saisis et vendus

La question du renforcement de ses instances en vue d’une participation réussie aux législatives de janvier 2023 a été au cœur des travaux de la deuxième session ordinaire de l’année de la Fcbe. Cette rencontre statutaire a notamment permis aux participants venus de tous les coins du Bénin de s’imprégner des dispositions légales entourant le processus électoral. En la matière, une attention particulière a été portée sur le Code électoral. Notamment, sur son volet pénal qui a été présenté par un expert recruté à cet effet. L’éventualité de se mettre en union avec d’autres forces politiques et les chances de créer ce nouveau regroupement politique, de disposer de son récépissé dans le temps imparti en vue de participer aux prochaines joutes électorales ont été également explorées au cours de la rencontre. C’est dire que la Fcbe travaille pour non seulement éviter « les pièges d’une administration lente» mais aussi être un bon élève en ce qui concerne le respect des dispositions du code électoral. Ces travaux qui ont connu la participation du président d’honneur du parti, Alassane Djimba Soumanou, constituent une activité déterminante pour la Fcbe qui n’entend pas faire piètre figure au scrutin de désignation des députés de la neuvième législature. Cette activité, souligne le secrétaire exécutif national du parti, « permettra aux uns et aux autres de faire efficacement face aux opérations électorales à chaque étape du processus pour éviter de tomber sous le coup de la loi ». Outre la bonne participation aux élections, les travaux de renforcement des capacités visent, par ailleurs, à s’outiller en vue de contribuer à la transparence du scrutin. Pour la Fcbe, soutient Paul Hounkpè, la surveillance rigoureuse de toutes les étapes du processus électoral reste une grande préoccupation. « Travailler à relever ce défi est notre engagement au service du peuple dont nous défendons les intérêts », insiste le Sen/Fcbe, Paul Hounkpè. La détermination du parti à veiller sur le processus électoral de janvier 2023 tient en ce qu’il se dit convaincu que ce scrutin sera « un vote sanction » à l’encontre du gouvernement. Car, pour le parti, aucun secteur ne se porte bien au Bénin. Le peuple, selon lui, vit des difficultés particulières depuis l’avènement de la Rupture. La Fcbe, très critique envers le gouvernement, se dit prête à relever les défis.
Rappelons qu’en marge des travaux, les instances du parti se sont inclinées devant la mémoire de leur camarade, coordonnateur de la 15e circonscription électorale, qui vient de passer l’arme à gauche?

LIRE AUSSI:  Laurent Gangbès, directeur général de l’Apiex: « Le Bénin se révèle au monde de plus en plus ... »