30e anniversaire de la Cde: L’Unicef-Bénin communie avec les enfants

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 30e anniversaire de la Cde: L’Unicef-Bénin communie avec les enfants


La communauté internationale s’interroge sur la situation des enfants. C’est dans le cadre du 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant (Cde). Ce dispositif se veut un « instrument exhaustif qui établit des droits définissant des normes et principes universels relatifs au statut des enfants ».
L’Onu renseigne que la Cde reconnaît aux enfants « des libertés et des droits fondamentaux tout en prenant en compte leur besoin de recevoir une assistance et une protection spécifiques en raison de leur vulnérabilité ».
A cette occasion, l’Unicef Bénin a mis les bouchées doubles pour offrir une belle célébration aux enfants. « La Cde revêt une grande importance pour les enfants du monde et particulièrement ceux du Bénin. Le pays l’a ratifiée en 1990. Il s’agit d’un compromis que les chefs d’Etat ont tous pris en faveur de la protection des enfants dans tous les domaines. L’Unicef-Bénin renouvelle cet engagement envers les enfants aujourd’hui », souligne Marie Consolée Mukangendo, chef de la protection de l’enfant à Unicef-Bénin.
L’agenda de la célébration est très chargé pour les enfants. « Cette semaine, ils se sont retrouvés dans le rôle du ministre de la Santé, des Affaires sociales…, ce qui leur a permis de faire savoir le Bénin dont ils rêvent », explique-t-elle.
Beaucoup d’enfants sont encore victimes de violences de tous genres. Le souhait des jeunes ambassadeurs de l’Unicef est de vivre dans un monde de paix où tous les droits des enfants sont largement connus et respectés de tous. « Nous attendons beaucoup des gouvernants, nous voudrions qu’ils nous aident à vulgariser nos droits », souhaite Luc Agbidimè.
Et à Flamelle Kpatcha d’ajouter : « je souhaite que le gouvernement béninois prenne des engagements sur les points que nous avons retenus dans notre plaidoyer intitulé ‘’le Bénin dont rêvent les enfants ; le ministre de la Santé l’a déjà fait. Nous souhaiterions que ses collègues lui emboîtent le pas ».
La Cde reste aujourd’hui l’outil international relatif aux droits de l’Homme le plus largement ratifié.

LIRE AUSSI:  Après un an de grossesse:Elle accouche d’un poisson et d’un serpent