38e Journée de l’arbre au Bénin: la Fondation Margaretha et Pierre et SCB Ciment Bouclier en synergie

Par COMLAN ERIC,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur 38e Journée de l’arbre au Bénin: la Fondation Margaretha et Pierre et SCB Ciment Bouclier en synergie

38e Journée de l'arbre au BéninLes officiels mettant en terre symboliquement un plant de cocotier

Mercredi 1er juin 2022, a été célébrée la 38e édition de la journée nationale de l’arbre sur le thème « La valorisation des essences autochtones pour une économie verte et durable». Pour ne pas rester en marge de cette célébration, la Fondation Margaretha et Pierre se joint à la Société des ciments Bouclier du Bénin SCB Ciment Bouclier afin de donner un cachet spécial à cette journée.
En effet, la protection de l’environnement est l’un des axes majeurs de la Fondation ainsi que de la SCB. Ce fut alors à Sèmè, sur le site de pèlerinage des christianistes célestes que l’événement a eu lieu. Et ce, en présence du préfet du département de l’Ouémé, du maire de la commune de Sèmè-Podji, des responsables des services Hygiène et environnement, des représentants des Eaux et forêts et des responsables de l’Eglise céleste. Il ne manquait aucune classe pour rehausser la cérémonie afin de sauvegarder la flore.
C’est alors que le préfet du département a lancé l’activité en mettant en terre des plants de cocotier. À sa suite, le maire et le capitaine de la délégation ont fait le même geste dans l’espoir de rendre plus verdoyant ce site de pèlerinage qui accueille chaque année des centaines de pèlerins célestes. Pour le capitaine de la délégation des agents des Eaux, forêts et chasse, le choix des cocotiers est technique, car il fait partie des arbres valorisant les essences autochtones pour une économie verte et durable.
Selon le responsable Hygiène, sécurité et environnement de la Société Ciment Bouclier, au-delà de ce geste de reboisement, tout homme doit œuvrer pour protéger son cadre de vie. A l’en croire, la destruction de l’environnement entraînera inévitablement la destruction de la planète. Et la sauvegarde de l’environnement commence par le reboisement, d’où l’importance de cette cérémonie.
Par ailleurs, des équipes de relais passeront pour suivre la croissance des plants mis en terre sur près de 2 hectares pour leur protection.
C’est le lieu de féliciter la Fondation Margaretha et Pierre et la Société des ciments Bouclier du Bénin pour leur souci de protection de l’environnement, ce qui cadre parfaitement avec les ambitions du gouvernement du Bénin, consignées dans le Programme d’action du gouvernement 2021-2026 pour l’épanouissement des citoyens dans leur cadre de vie.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la désertification et la dégradation des terres : La Cop 15 veut parer à « l’urgence »

Source : SCB Ciment Bouclier

Mercredi 1er juin 2022, a été célébrée la 38e édition de la journée nationale de l’arbre sur le thème « La valorisation des essences autochtones pour une économie verte et durable». Pour ne pas rester en marge de cette célébration, la Fondation Margaretha et Pierre se joint à la Société des ciments Bouclier du Bénin SCB Ciment Bouclier afin de donner un cachet spécial à cette journée.
En effet, la protection de l’environnement est l’un des axes majeurs de la Fondation ainsi que de la SCB. Ce fut alors à Sèmè, sur le site de pèlerinage des christianistes célestes que l’événement a eu lieu. Et ce, en présence du préfet du département de l’Ouémé, du maire de la commune de Sèmè-Podji, des responsables des services Hygiène et environnement, des représentants des Eaux et forêts et des responsables de l’Eglise céleste. Il ne manquait aucune classe pour rehausser la cérémonie afin de sauvegarder la flore.
C’est alors que le préfet du département a lancé l’activité en mettant en terre des plants de cocotier. À sa suite, le maire et le capitaine de la délégation ont fait le même geste dans l’espoir de rendre plus verdoyant ce site de pèlerinage qui accueille chaque année des centaines de pèlerins célestes. Pour le capitaine de la délégation des agents des Eaux, forêts et chasse, le choix des cocotiers est technique, car il fait partie des arbres valorisant les essences autochtones pour une économie verte et durable.
Selon le responsable Hygiène, sécurité et environnement de la Société Ciment Bouclier, au-delà de ce geste de reboisement, tout homme doit œuvrer pour protéger son cadre de vie. A l’en croire, la destruction de l’environnement entraînera inévitablement la destruction de la planète. Et la sauvegarde de l’environnement commence par le reboisement, d’où l’importance de cette cérémonie.
Par ailleurs, des équipes de relais passeront pour suivre la croissance des plants mis en terre sur près de 2 hectares pour leur protection.
C’est le lieu de féliciter la Fondation Margaretha et Pierre et la Société des ciments Bouclier du Bénin pour leur souci de protection de l’environnement, ce qui cadre parfaitement avec les ambitions du gouvernement du Bénin, consignées dans le Programme d’action du gouvernement 2021-2026 pour l’épanouissement des citoyens dans leur cadre de vie.

LIRE AUSSI:  Journée mondiale de lutte contre la désertification: Rendre opérationnel le Conacilss au Bénin

Source : SCB Ciment Bouclier