39e session des Comités consultatifs interafricains du Cames: 265 enseignants-chercheurs admis sur les listes (Dix Béninois reçus dans les différents ordres de l’Oipa)

Par Eric TCHOGBO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 39e session des Comités consultatifs interafricains du Cames: 265 enseignants-chercheurs admis sur les listes (Dix Béninois reçus dans les différents ordres de l’Oipa)


Démarrés le lundi 10 juillet dernier, les travaux de la trente-neuvième session des Comités consultatifs inter-africains (Cci) du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) ont pris fin, ce mercredi 19 juillet à Cotonou. En marge de la cérémonie de clôture, treize enseignants ont été reçus dans les différents grades (: chevalier, officier et commandeur) de l’Ordre international des palmes académiques du Cames (Oipa/Cames).

LIRE AUSSI:  Législatives 2023: La société civile déploie des observateurs sur le terrain

« Au terme des travaux, la cuvée a été bonne et la moisson a été abondante », a déclaré le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie-Odile Attanasso, au terme des travaux de la trente-neuvième session des Comités consultatifs interafricains (Cci) du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). Après dix jours de travaux, poursuit-elle, le cercle des maîtres assistants, des maîtres de conférences, des professeurs titulaires, d’une part, et celui des chargés de recherches et des maîtres de recherches et directeurs de recherches, d’autre part se sont agrandis.
Au total 166 candidats béninois figurent parmi les 1426 enregistrés dans les disciplines : Lettres et sciences humaines; mathématiques-physique-chimie ; Sciences juridiques et politiques; sciences économiques et de gestion ; médecine-pharmacie-odontostomatologie-médecine vétérinaire et sciences et techniques de l’Ingénieur.
« C’est avec un immense plaisir que je constate qu’au total, 265 candidats sont ainsi inscrits sur les différentes listes du Cames », s’est réjoui Pr Habibou Abarchi, président du Comité consultatif général (Ccg) du Cames. Il ajoute que les institutions d’enseignements supérieurs et de recherches en particulier et les différents Etats en général, ont plus que jamais besoin de ce type de profil fortement qualifié pour concevoir et conduire à bon port les actions audacieuses de développement des pays membres du Cames.
Treize enseignants-chercheurs sont reçus dans les différents ordres de l’Ordre international des palmes académiques du Cames (Oipa/Cames). Au nombre de ceux-ci figurent dix Béninois : Jean Timothée Claude Codjia, Maxime da Cruz, Gérard Dègan, Sikiratou Adéothy Adoumi Koumakpai, Joseph Hounnouigan Djidjoho et Souaïbou Farougou élevés au grade de chevalier ; Alidou Salifou, feu Honoré Odoulamy et Abaliou Sanni faits officiers et le professeur François Adébayo Abiola élevé au grade de commandeur.
Aux récipiendaires, le professeur Habibou Abarchi a présenté ses félicitations, ainsi que des vœux de pleins succès dans leurs carrières respectives. Il a exhorté tous ceux qui n’ont pas pu être inscrits cette fois-ci à ne céder, ni au découragement, ni au fatalisme, mais plutôt à faire preuve de plus de détermination pour que la prochaine fois soit la bonne. Il reste convaincu de ces résultats élogieux qui peuvent être encore améliorés, si les acteurs redoublent d’engagement et de générosité pour pouvoir aller de l’avant. « Dans un souci de favoriser l’implantation de bonnes pratiques, nous sommes en devoir de générer un minimum nécessaire d’indicateurs fiables pour les gouvernements universitaires et de tutelle dans l’optique de garantir une gouvernance planifiée basée sur les résultats, la transparence, l’innovation proactive », a-t-il suggéré.

LIRE AUSSI:  Législatives 2023: La société civile déploie des observateurs sur le terrain

Prochaine session à Niamey

Bertrand Mbatchi, secrétaire général du Cames, a annoncé à l’assistance que la prochaine session se tiendra l’année prochaine à Niamey au Niger. Il a salué les différents comités techniques et spécialisés qui ont pu examiner les 1426 dossiers de candidature dans les temps impartis. Il n’a pas oublié le Comité consultatif général (Ccg) qui a su jouer sa partition dans la validation des dossiers et la réalisation d’une veille permanente et pertinente avec les textes en vigueur. Il s’est réjoui des taux de réussite qui sont progressivement en hausse.
Le porte-parole des récipiendaires, François Abiola, ancien ministre de l’Enseignement supérieur du Bénin, a remercié tous ceux qui leur ont permis d’être à ce niveau aujourd’hui. « Recevoir une décoration, dit-il, n’est pas une fin en soi. Mais, il n’y a pas meilleure reconnaissance que celle reconnue par ses pairs. » Pour lui, cette occasion doit constituer un miroir pour les étudiants et les enseignants qu’ils encadrent. « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde », a-t-il souligné en paraphrasant Nelson Mandela.
Les Etats membres du Cames sont le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, Madagascar, le Mali, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et le Togo.