3e congrès extraordinaire du parti Moele-Bénin : Les bases du rayonnement politique consolidées

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 3e congrès extraordinaire du parti Moele-Bénin : Les bases du rayonnement politique consolidées

3e congrès extraordinaire du parti Moele-Bénin Les bases du rayonnement politique consolidéesMoele-Bénin raffermit ses bases pour davantage de proximité dans l’action

Le 3e congrès extraordinaire du «Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin» (Moele-Benin) tenu à Dassa les 29 et 30 janvier derniers, a été l’occasion pour les congressistes d’aborder plusieurs sujets et de prendre des décisions importantes en vue du rayonnement politique du parti.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Présence saluée de Wilfried Léandre Houngbédji

Pour le compte du 3e congrès extraordinaire du parti «Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin» (Moele-Bénin), les congressistes se sont penchés sur le Programme d’action du gouvernement 2021-2026 et le compte-rendu des travaux du 3e Conseil national du parti tenu à Azovè le 24 juillet 2021. Ils ont également procédé à la relecture et à l’amendement des textes fondateurs du parti (statuts et règlement intérieur) ; et à l’examen des résultats des travaux de traduction des textes du parti en dix langues parlées au Bénin.
Pour ce qui est du premier point, les congressistes ont eu l’honneur de recevoir Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint du gouvernement qui leur a exposé le Programme d’action du gouvernement pour le quinquennat 2021-2026. Dans ses explications, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le Pag 2 est articulé autour de trois piliers avec 342 projets dont 153 nouveaux et 189 en cours au titre du Pag 1. Globalement, il a mis l’accent sur l’effort exceptionnel accompli par le gouvernement pour concrétiser les projets inscrits au Pag 1 couvrant la période 2016-2021. Les congressistes ont noté avec satisfaction que la relance de l’économie béninoise a été vigoureuse avec des investissements massifs dont la résultante est la création de nombreux emplois. Le PagII contribuera à accélérer la croissance économique par la consolidation des acquis du quinquennat précédent. Le secrétaire général adjoint du gouvernement a insisté sur le caractère hautement social du Pag II tout en précisant qu’il s’agit d’un social structuré et structurel. L’amélioration des conditions de vie par le social sera faite en tenant compte d’une donnée fondamentale qu’est la durabilité.

LIRE AUSSI:  Agression de Ganiou Soglo : Des investigations en cours

Le leadership de Ayadji salué

Abordant le compte-rendu des travaux du 3e Conseil national du parti, Juste Agnoro, secrétaire général du parti, a présenté de façon chronologique, les activités de Moele-Bénin au cours de l’année 2021. Ainsi, depuis la rentrée politique du parti le 23 janvier 2021 au centre Songhaï à Porto-Novo, diverses activités ont été menées jusqu’au parrainage de la 6e édition des Olympiades Bountou par le président Jacques Ayadji, en passant par le troisième conseil national à Azovè et la réception des déclarations officielles de ralliement de plusieurs personnalités et mouvements politiques. À ce sujet, les congressistes ont félicité le président du parti pour sa clairvoyance et son leadership avérés qui ont permis à Moele-Bénin depuis sa création, d’enregistrer dans ses rangs beaucoup de personnalités et mouvements politiques. Les congressistes ont également entériné l’élection intervenue au Conseil national d’Azovè, pour pourvoir aux postes vacants dans le Bureau politique national.
L’une des étapes cruciales de ce congrès a été l’examen et l’adoption des modifications apportées aux statuts et règlement intérieur du parti. Ces modifications ont été proposées par le comité ad hoc créé à cet effet. Elles portent entre autres sur la suppression des coordinations départementales. Cette mesure vise essentiellement l’efficacité du travail politique de mobilisation, d’élargissement des bases et d’enracinement du parti sur l’échiquier politique national. Il y a aussi l’érection des circonscriptions électorales en coordinations. Ainsi, vingt-quatre (24) coordinations de circonscriptions électorales ont été créées à la place des délégations de circonscriptions électorales existantes qui ont été supprimées. Les congressistes ont aussi interdit le cumul de postes de coordonnateur d’arrondissement. La même interdiction vaut pour le cumul de postes au niveau des échelons inférieurs. Puis les montants des cotisations des membres ont été fixés en tenant compte de la position du militant ou de la militante dans les instances du parti. Ainsi, les membres du Bureau politique national et du Bureau départemental ainsi que les responsables des organes techniques payeront mensuellement au minimum deux mille francs Cfa, les membres des coordinations de circonscriptions électorales au minimum mille francs Cfa, les membres des coordinations d’arrondissement au minimum cinq cents francs Cfa et ceux des coordinations de villages et quartiers de ville au minimum deux cents francs Cfa.

LIRE AUSSI:  Recomposition politique au Bénin: Le Parti national Gbenondu opte pour le Bloc progressiste

Gratitude au président Talon

Nonobstant la cotisation des membres, les cadres du parti occupant des postes de responsabilité au niveau de l’État ou du secteur privé, membres d’institutions internationales, les opérateurs économiques membres du parti et tous autres membres dont les capacités financières le permettent, devront apporter conséquemment leurs soutiens financiers au parti. À l’unanimité des congressistes, les statuts et règlement intérieur du parti ont été modifiés avec l’élection d’un nouveau Bureau politique national. Abordant le dernier point du Congrès, le président Jacques Ayadji a invité le Renopal à présenter aux congressistes, les résultats de la mission qui lui a été confiée et concernant la traduction des textes (statuts et règlement intérieur), de la devise et du slogan du parti dans dix (10) langues parlées au Bénin. Ces langues sont le fongbé, le yoruba, l’adjagbé, le gengbé, le sahouègbé, le baatonu, le dendi, le ditamari, le fulfuldé et le lokpa. Il ressort de la présentation que la traduction est achevée au niveau de toutes les langues sauf le bariba, le sahouègbé, le gingbé, le yoruba qui sont en cours de finalisation. Les modifications des statuts et règlement intérieur intervenues au cours du présent Congrès seront prises en compte pour parfaire la mission que s’est assignée Moele-Bénin, celle d’être un parti proche de ses militants et des populations à la base. La traduction des textes du parti est donc une plus-value qui permettra aux militants et militantes de s’impliquer davantage et de transmettre le message politique en réduisant considérablement le fossé entre les politiques et les populations à la base. Au terme des assises, au regard des nombreuses transformations positives touchant tous les domaines de la vie des Béninois, le Congrès a adopté une motion de soutien et d’encouragement au président de la République et à son gouvernement. Ce faisant, les militants et militantes de Moele-Bénin ont réaffirmé leur engagement indéfectible aux côtés du président Patrice Talon.