3e édition du Festival international de Porto-Novo: Clap de fin en apothéose avec le chef de l’Etat !

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 3e édition du Festival international de Porto-Novo: Clap de fin en apothéose avec le chef de l’Etat !


Le président de la République, Patrice Talon, a honoré de sa présence la cérémonie de clôture de la 3e édition du Festival international de Porto-Novo (Fip). C’était dans l’après-midi du samedi 12 janvier dernier, sur le Boulevard du cinquantenaire à Porto-Novo, avec la parade de près de 2500 divinités masquées et non masquées.

LIRE AUSSI:  Interconnexion Nord Bénin-Nord Togo:Le poste de transformation électrique de Sokodé opérationnel

La troisième édition du Festival international de Porto-Novo (Fip) aura vécu ! Les projecteurs se sont éteints, samedi 12 janvier dernier, sur les festivités après une semaine de célébration de la diversité culturelle de la ville capitale du Bénin. La cérémonie de clôture a connu la présence du chef de l’Etat, Patrice Talon, du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, du ministre en charge de la Culture, Oswald Homéky et de son collègue de l’Energie, Jean-Claude Houssou. Des membres du corps diplomatique accrédité au Bénin et plusieurs rois du Bénin et du Nigeria ont, par ailleurs honoré le rendez-vous. Ces personnalités ont témoigné de par leur présence leur engagement à oeuvrer pour la promotion et le rayonnement de la culture béninoise. Le temps fort des manifestations a été la parade, pendant plus de deux heures, de près de 2500 divinités masquées et non masquées. Il s’agit, entre autres, des gardiens de nuit et des revenants appelés respectivement Zangbéto et Egoun-goun, des hauts dignitaires du Fâ, des adeptes des vodouns Sakpata, Hounvè, Zèkpon et des Bourians. Le passage du groupe de cinéastes nigérians conduit par le vétéran Abidja de renommée internationale a surtout sidéré les personnalités et le public. Ces divinités masquées et non masquées ont toutes arboré leurs plus beaux accoutrements. Certaines n’ont pas hésité à démontrer leur savoir-faire devant la tribune officielle où a pris place le chef de l’Etat.
Ce carnaval déambulatoire de divinités a clos les activités de la 3e édition du Fip. Le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou et président du comité d’organisation se dit comblé du bilan du festival. « Pendant huit jours, nous avons vécu diverses émotions. De la musique traditionnelle, de la musique moderne, des jeux de société, des compétitions artistiques et culturelles ont constitué la trame de cette semaine », rappelle le maire. Il y a aussi plusieurs autres activités dont la foire artistique et commerciale, le spectacle d’ouverture intitulé « Renaissance » du réalisateur
Alougbine Dine et le colloque scientifique sur les systèmes de « divination » en Afrique dont le Fâ dans un contexte de mondialisation qui ont également meublé l’édition 2019 du Fip. Le maire de Porto-Novo a surtout insisté sur les recommandations de ce colloque scientifique qui feront l’objet de compte-rendu au ministre en charge de la Culture, et par ricochet au gouvernement. Il dit être d’ores et déjà rassuré que le président de la République, Patrice Talon, accordera une attention toute particulière à ces différentes recommandations, vu l’intérêt qu’il porte à la chose culturelle. Emmanuel Zossou a exhorté tout le monde à la culture de la solidarité afin de pérenniser les acquis du Fip. Mais il sera rassuré par le ministre en charge de la Culture. Oswald Homéky réitère l’engagement de son ministère et celui du gouvernement à s’impliquer celui davantage dans l’organisation de la 4e édition du festival en 2020, l’année de célébration des 60 ans d’indépendance du Bénin.

LIRE AUSSI:  Affaire détournement de fonds néerlandais: Les premières mesures du gouvernement pour obligation de transparence