Noël par anticipation: Les enfants des professionnels des médias en fête

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Noël par anticipation: Les enfants des professionnels des médias en fête


L’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) a réédité, samedi 21 décembre dernier, la traditionnelle journée de partage entre les enfants des acteurs des médias et le père Noël. Moment de partage, mais aussi ludique qui cette année, a connu de nombreuses innovations.

LIRE AUSSI:  Drame sur le fleuve Niger: Le gouvernement témoigne sa compassion aux victimes

C’est devenu une tradition depuis des années. A l’approche du 25 décembre, l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) mobilise les enfants des acteurs des médias pour les égayer et leur offrir des cadeaux. Cette année, c’est sur le site de Canal Olympia que des centaines d’enfants se sont retrouvés pour cette célébration festive à laquelle, le comité d’organisation a apporté de nombreuses innovations. C’est ainsi que les enfants ont eu droit à des ateliers de travail et de partage, mais aussi à des manèges, divers jeux qui leur ont permis de jauger leurs connaissances générales et leur culture personnelle. Tout est donc mis en oeuvre pour leur faire passer des moments inoubliables, et c’est tout l’objectif de cette célébration, a rappelé à l’entame la présidente de l’Upmb, Zakiath Latoundji. Des innovations, il y en aura encore et encore autour de cette célébration, promet-elle. Une nouvelle qui ne pouvait que réjouir les enfants présents.
Mais la journée n’a pas été faite que de jeux. Les enfants ont aussi eu droit à des enseignements, notamment un moment d’échanges avec des éléments du groupement national des sapeurs-pompiers sur leur mode de fonctionnement, les premiers secours et l’assistance aux personnes victimes d’électrocution. Viendra ensuite le temps des agapes, avant le moment tant attendu, celui de la distribution des cadeaux par le père Noël.

LIRE AUSSI:  Evolution de la pauvreté en Afrique subsaharienne: L’urgence d’une redéfinition des perspectives