51è anniversaire de Nonvizan:Sèhomi 2015 a vécu, Avlékété 2016 a reçu le flambeau

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur 51è anniversaire de Nonvizan:Sèhomi 2015 a vécu, Avlékété 2016 a reçu le flambeau


La bourgade de Sèhomi, arrondissement de Possotomè dans la commune de Bopa, a abrité, dimanche 5 avril dernier, jour de Pâques, la commémoration du 51è anniversaire de Nonvizan, un creuset qui regroupe les ressortissants des 5 communes autour du lac Ahémé et de ses chenaux. Une messe a été célébrée à cette occasion, en l’église St Vincent de Paul de la localité, par l’évêque du diocèse de Lokossa, Monseigneur Victor Agbanou, assisté d’un collège de prêtres. Une messe qui a été suivie des manifestations festives qui se sont déroulées au bord du lac, en présence des locaux et invités rassemblés pour la circonstance.

LIRE AUSSI:  Festival international de la création cinématographique de Guinée: Deux prix pour "Okuta, la pierre" de Aymar Ayéman Essè

Les retrouvailles fraternelles et conviviales, Nonvizan 2015, marquant le 51è anniversaire de cette commémoration ont drainé du monde, dimanche 5 avril dernier à Sèhomi. C’est dans l’église St Vincent de Paul de la localité dans l’arrondissement de Possotomè, que, Monseigneur Victor Agbanou, évêque du diocèse de Lokossa a célébré la messe dite à cette occasion.
La mort de Jésus-Christ de Nazareth selon les Saintes écritures, a-t-il rappelé, a d’abord provoqué la dislocation du peuple et des disciples de Dieu. Mais au même moment, sa résurrection a rassemblé ses adeptes et sympathisants.

C’est la raison pour laquelle, l’évêque a appelé les frères et sœurs rassemblés pour Nonvizan à s’unir pour se parler, à l’instar de Marie de Magdalah qui a informé de la résurrection de Jésus-Christ de Nazareth; une information qui a fait bouger Jean et Pierre, ( l’un vieux, l’autre plus jeune), des disciples qui se sont levés, bousculés et qui, ensemble, dans une unité de pensée et d’action, sont allés dans la même direction pour bien accomplir les tâches qui leur étaient dévolues. Ainsi, Victor Agbanou a invité l’assistance, les ressortissants des cinq communes riveraines du lac Ahémé que sont Comè, Grand Popo, Bopa, Ouidah et Kpomassè à s’unir et à mener des réflexions et des actions novatrices et porteuses de développement pour la région.

LIRE AUSSI:  Production discographique: Richard Flash revient avec «No format»

Concrètement, l’évêque leur a rappelé qu’ils doivent soutenir les jeunes. «Que Dieu bénisse ceux qui s’engagent et entreprennent de telles actions», a encouragé l’évêque de Lokossa, souhaitant vivement que Pâques procure à tous les participants, le renouvellement de leurs engagements.

Puis, dans le même élan et avec la même ferveur, l’assistance s’est ébranlée vers le bord du lac à quelques 300 m environs de l’église où se sont déroulées les manifestations festives.
Pour André Tchékounou, le président en exercice de Nonvizan, les objectifs des retrouvailles qui portent sur la célébration de la fraternité sont atteints. Dans la mesure où bientôt, les 17 arrondissements traversé par le lac jouiront de la réhabilitation du lac et de ses chenaux, un programme auquel le gouvernement, les partenaires techniques et financiers adhèrent. Il n’en veut pour preuve que les différents projets élaborés avec lesdits partenaires, notamment pour la mise en valeur des sites touristiques, le dragage et l’exploitation du sable.
Dans le cadre des autres activités de Nonvizan 2015, André Tchékounou a supervisé la remise du flambeau de l’édition 2016 à Avlékété (Ouidah), la remise des trophées aux équipes gagnantes et des actes de reconnaissance.
Présent à Nonvizan 2015, le général Marcel Fernand Amoussou a confié que le fondement du développement d’un pays est sa culture. Son déplacement visait à témoigner son attachement et son soutien aux ressortissants autour du lac Ahémé et de ses chenaux et à leur apporter la preuve de son engagement pour sa réhabilitation. Car le lac lui inspire l’espérance d’un mieux-vivre, afin que les populations en tirent le meilleur.

LIRE AUSSI:  Réhabilitation de la cité lacustre de Ganvié: L’oeil vigilant du ministre Abimbola