55e anniversaire de la fête de l’indépendance: Beaucoup d’attractions ont marqué la fête à Lokossa

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 55e anniversaire de la fête de l’indépendance: Beaucoup d’attractions ont marqué la fête à Lokossa


Le 55e anniversaire de la fête de l’indépendance a été marqué dans le Mono par un programme riche en animations. Le clou des festivités a été le défilé militaire et civil.

LIRE AUSSI:  Démarrage de la campagne électorale pour la présidentielle du 6 mars: Branle-bas dans les états-majors des candidats à Parakou

L’édition 2015 de la commémoration de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale a commencé à Lokossa par le dépôt de gerbe à la Place de l’indépendance. Après s’être acquitté de ce premier acte, le préfet des départements du Mono-Couffo, Corentin Kohoué suivi de son homologue du Moyen-Mono au Togo puis des responsables en charge de la sécurité, a salué les couleurs nationales. A pied, il a ensuite, avec tout son groupe d’officiels, passé en revue les détachements militaires et paramilitaires en position pour le défilé. Lequel sera ouvert par le capitaine Sambiéni Teffa.

Au bout du compte, il y a eu le passage de cinq pelotons dont la Douane qui fait son entrée dans la célébration de la fête de l’indépendance à Lokossa. A leur suite, quelques véhicules d’opération sont passés lors de la phase de défilé motorisé avant que les civils n’entrent en scène.
Ouverte par les scouts, cette seconde phase du défilé a enregistré le passage des sportifs, des travailleurs de la Compagnie béninoise des textiles et des associations d’artisans. L’attraction à ce niveau, a été la démonstration d’une vingtaine de conductrices de motos à deux roues communément appelées «Djènanan». Elles se réclament toutes membres du Réseau des organisations des femmes pour le développement des arrondissements de Lokossa (ROFDAL) dirigé par Marcelline Tella. Cette dernière renseigne que les engins sont des dons de la direction départementale en charge des Relations avec les Institutions. «Nous avons assisté à un beau défilé et nous saluons le travail du comité d’organisation», a déclaré le préfet du Mono-Couffo, en clôturant le programme officiel de la commémoration.
Après la Place de l’indépendance, l’autorité préfectorale a convié ses invités a sa résidence pour une partie de réjouissance. Le reste des animations de la journée a été fait de démonstrations des adeptes de certaines divinités et surtout de kermesses organiséés sur des places publiques. Sur le terrain de sports de l’Institut universitaire de technologie de Lokossa, un match amical de football a opposé les anciens joueurs de la ville à une sélection du Togo. La confrontation s’est soldée par l’unique but encaissé par les anciens suite à une erreur défensive que les Togolais ont su exploiter dans les cinq dernières minutes du temps réglementaire.

LIRE AUSSI:  Centres d’excellence de l’Uac:Le Comité national de suivi et de pilotage installé

Un réveillon sans la retraite aux flambeaux

La ville de Lokossa n’a presque pas connu d’ambiance de réveillon le 31 juillet dernier. En effet, au moment où des communes voisines comme celle d’Athiémé vibraient aux rythmes de la retraite aux flambeaux, les populations des arrondissements de Lokossa ont été laissées pour compte. La mairie qui devrait exécuter cette partition bien inscrite dans le programme des manifestations du 1er août 2015 est restée muette. Au point où las d’attendre, le détachement des Forces de sécurité déployé pour encadrer la manifestation a fini par se replier aux environs de 23 heures.
La seule consolation pour les mélomanes en quête d’attraction a été la soirée culturelle organisée dans l’enceinte du stade des sports de mains de Lokossa. Sur le podium de circonstance qui y a été dressé, des comédiens et des groupes musicaux ont pu tenir en haleine des noctambules avec des tubes des années 1960. Dans le répertoire, les interprétations des morceaux tels que «Indépendance Tcha tcha» et «Anjo» ont été, bien appréciées tant par des organisateurs que par des spectateurs.

LIRE AUSSI:  Lagune de Cotonou : Des travaux confortatifs sur la berge ouest

Athiémé a fêté autour du député Basile Ahossi

Le maire réélu Joseph Amanvi et le Conseil communal d’Athiémé ont mis les petits plats dans les grands pour que leurs mandants ne soient pas du reste. De ce côté, on a enregistré aussi le défilé dominé par le passage des civils. Mais ce qui aura le plus marqué les populations est le discours prononcé par le maire qui a repris la gouvernance de la commune en main pour les cinq prochaines années.
Au cours de ce mandat, Joseph Amanvi entend enclencher «véritablement le décollage» de sa commune. Avec le collège des conseillers et le soutien du député Basile Ahossi, ressortissant d’Athiémé, le maire s’engage à améliorer l’accès au foncier, la fourniture de l’eau puis celle de l’énergie sans occulter les préoccupations liées au logement. Aussi, a-t-il promis de se pencher davantage sur le système sanitaire et l’éducation en faveur des populations.
En somme la boussole de développement d’Athiémé, selon Joseph Amanvi et le conseil qu’il préside, passe par la paix, la dynamisation de l’économie locale pour parvenir au développement durable qui préserve l’environnement d’Athiémé.