56e anniversaire de l’indépendance du Bénin : Porto-Novo attend toujours ses attributs de capitale

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 56e anniversaire de l’indépendance du Bénin : Porto-Novo attend toujours ses attributs de capitale


A l’instar des autres municipalités et communes du Bénin, Porto-Novo a aussi commémoré lundi 1er août, les festivités du 56e anniversaire d’indépendance du Bénin. Les manifestations qui ont démarré depuis la veille par une messe d’action de grâce célébrée à la cathédrale Notre Dame de Porto-Novo et la retraite au flambeau, ont connu leur apothéose avec le défile civil et militaire déroulé sur le Boulevard du cinquantenaire de la ville.

LIRE AUSSI:  Le chef de l’Etat à New York et Washington: Des voyages aux multiples avantages, selon Aurélien Agbénonci

Parade civile et militaire puis ballet de discours, ont été les deux temps forts de la célébration à Porto-Novo du 56e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté nationale. Le défilé militaire a vu prester des détachements des différents corps des forces de défense et de sécurité déployées dans la ville capitale. Ils ont paradé devant les autorités du département de l’Ouémé avec en tête le préfet Joachim Apithy, le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, les membres de la Conférence administrative départementale, les autorités morales et religieuses et les têtes couronnées. Il y a eu entre autres le défilé des troupes de la Police nationale, de la Gendarmerie nationale, le Bataillon inter-arme de Gbada, les sapeurs pompiers dont la devise est « sauver ou périr ». Tous ces détachements ont défilé aux rythmes de la musique de la fanfare de la Gendarmerie nationale qui a d’ailleurs ouvert le bal de la parade. A la suite du défilé pédestre, il y a eu la parade motorisée. Un fait qui a retenu l’attention de tout le monde, c’est que pendant le défilé, le détâchement des éléments de la Police nationale a été hué par le public qui a applaudi au même moment le passage de la Gendarmerie nationale. Le défilé militaire a duré environ 45 minutes. Mais il laissera place à la parade des civils. Ici, il a été enregistré tour à tour le passage des engins d’assainissement de la Direction des services techniques de la mairie de Porto-Novo, de miss indépendance de Porto-Novo entourée de ses deux dauphines, des conducteurs de taxi-motos de Porto-Novo, la Croix-rouge béninoise, les acteurs de la religion endogène, l’Association béninoise pour la planification familiale, le groupe Shaolin dont la prestation inspirée de l’art chinois, a beaucoup émerveillé le public tout comme le défilé de l’association sportive des rouleurs.

LIRE AUSSI:  Le chef de l’Etat à New York et Washington: Des voyages aux multiples avantages, selon Aurélien Agbénonci

La parade de ces acteurs de développement du Bénin a tenu en haleine les autorités qui ne manquaient pas de temps en temps d’applaudir.
Pour le maire de Porto-Novo, la fête du 1er août est un puissant symbole de la concorde nationale et d’un Bénin uni. Emmanuel Zossou a saisi l’occasion pour faire le point des réalisations de l’équipe municipale, ces douze derniers mois avant d’insister sur les autres défis à relever pour donner à Porto-Novo le vrai visage d’une capitale. Le préfet du département de l’Ouémé, Joachim Apithy est d’avis avec lui que l’occasion de cette célébration bien qu’étant un moment de grande festivité, doit être saisie pour marquer une pause, réfléchir sur ce qui est fait et projeter l’avenir. Surtout dans une capitale comme Porto-Novo où tout est à refaire, souligne-t-il. Le préfet salue d’ores et déjà l’engagement du président de la République visant à restaurer à Porto-Novo, ses attributs de capitale constitutionnelle du Bénin. Mais il appelle les populations de la ville à un changement de comportement et à un nouveau départ pour l’amorce du vrai développement de Porto-Novo. Il faut signaler qu’à l’entame de son discours, le préfet de l’Ouémé a rendu hommage à l’ancien président de la République, Emile Derlin Zinsou décédé le jeudi 28 juillet dernier dans sa 98e année. Il a fait observer une minute de silence en mémoire de l’illustre disparu. ?