58e anniversaire de l’indépendance: Les off du défilé paramilitaire et militaire

Par ,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 58e anniversaire de l’indépendance: Les off du défilé paramilitaire et militaire


Ce 1er août, le peuple béninois a célébré le 58e anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. Les manifestations officielles se sont déroulées à Cotonou, à la place habituelle de l’Étoile-rouge. Le défilé paramilitaire et militaire, déployé en présence des officiels et autres invités de marque, a manqué de la présence de la grande foule populaire, si ce n’est la population riveraine. Des panneaux mobiles déployés pour porter des messages ont voilé par endroits les murs environnants, occupant le champ de prédilection des badauds et autres curieux. Les applaudissements nourris aux forces de défense, notamment lors de l’exécution des marches dites de la “mante religieuse” et du “léopard”, émanations de l’émotion populaire n’ont donc pas été très nourris cette année.

LIRE AUSSI:  Etablissement du passeport ordinaire biométrique: De grandes avancées

Des curieux tenus loin du champ du défilé n’ont pas manqué de signaler leur état d’âme aux forces de sécurité publique. « Nous sommes venus voir notre président et l’applaudir ainsi que notre armée », hurlait un groupe de femmes visiblement surpris par le dispositif sécuritaire. Un autre groupe, manifestement fâché, a tenu à dire son mécontentement aux policiers désormais parés de leur nouvel uniforme. « C’est notre armée et nul ne peut nous empêcher d’être témoins de l’exhibition des moyens mis à sa disposition pour nous protéger », a lancé un jeune homme, qui a voulu forcer le passage avant d’y renoncer.
Au départ du président de la République de la Place de l’Étoile-Rouge cependant et à sa demande, le dispositif sécuritaire a été allégé et les curieux ont pu accéder au théâtre du défilé et voir les invités de marque vider les lieux notamment le président Talon descendu de son véhicule les saluer.
Pour arriver sur la scène du défilé, les ministres et les membres des institutions de la République sont venus au moyen de transport en commun. Leurs gardes du corps tenus loin des officiels, ont attendu patiemment le retrait du président de la République pour reprendre position.
Aucun retard n’a été admis sur le théâtre de la manifestation. Les personnes qui ont glissé sur l’heure indiquée l’ont appris à leurs dépens. Dès que la présence du chef de l’État a été annoncée à la place du monument aux morts, l’accès à la tribune a été bouclé. De hautes personnalités, des hommes de rang, des artistes, etc. ont dû assister au défilé de loin.
Pendant ce temps, la population, bloquée à la hauteur des premiers points d’intersection des rues et ruelles accédant à la Place de l’Etoile-Rouge, dont l’effectif n’a cessé de croître, a tenu à vivre l’événement de ces points jusqu’à la fin du défilé.

LIRE AUSSI:  Préparatifs aux compétitions africaines clubs de Volley-ball : Les clubs béninois affûtent leurs armes