58e anniversaire de l’indépendance: Un appel au développement au-delà des festivités à Tori-Bossito

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 58e anniversaire de l’indépendance: Un appel au développement au-delà des festivités à Tori-Bossito


Robert V. Tolègbon, maire de Tori-Bossito (au pupitre), assisté du Conseil communal, s’adressant à la population

La mairie de Tori-Bossito n’est pas restée en marge des manifestations marquant le 58e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale. Ce mercredi 1er août, les populations de la commune ont pris d’assaut la place du monument aux morts dans l’arrondissement de Tori-Centre où ont lieu les manifestations sous l’égide du conseil communal.

LIRE AUSSI:  Culte de la personnalité de Talon : La Présidence lance un nouvel avertissement

La fête de l’indépendance, ce 1er août, s’est déroulée dans une ambiance festive dans la commune de Tori-Bossito. Le 58e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale a eu un cachet spécial sous la houlette du maire Robert Vitonou Tolègbon, son conseil communal et des sages et têtes couronnées. A l’occasion, les défis du développement ont été évoqués.

58 ans de vie, « on commence par être pépé ou mémé », selon le maire Robert V. Tolègbon qui explique qu’il a plu au pouvoir central avec toutes ses institutions de rapprocher le pouvoir de la population à la base, il y a un peu plus de quinze ans. Ainsi, la commune qu’il a l’honneur de diriger a un peu plus de quinze ans en matière de la décentralisation. « Quand on est un être humain dans la vie et qu’on a 15 ans, on est adolescent et on commence par se préparer avec le coaching des parents et des éducateurs à la vie adulte », fait savoir le maire de Tori-Bossito. Cette vie adulte dans sa commune, martèle-t-il, présente les défis de développement. Sans être exhaustif, Robert Tolègbon a noté que sa commune a besoin des pistes en état de praticabilité, de l’eau potable accessible dans les habitations, de construire et d’équiper les écoles de tous ordres même si la décentralisation ne permet pas aux communes d’intervenir partout. Aussi, Tori-Bossito a besoin de construire et d’équiper les centres de santé de sa commune, d’aménager des espaces pour le loisir en faveur des personnes de tous âges, souligne-t-il.
C’est à cela qu’il s’attelle depuis août 2015 avec son conseil communal. Cette tâche ne manque pas de difficultés, à ses dires, mais celles-ci n’émoussent pas son ardeur à la cause du développement. Pour mieux réussir, le maire de la commune de Tori-Bossito invite tous ses administrés à mettre la main à la pâte pour que la commune retrouve un niveau de développement qui impressionne. Le maire s’est réjoui du projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé qu’il a plu au chef de l’Etat de réaliser. Après plusieurs visites sur le terrain, le maire a confié que les travaux ont déjà commencé.
Le chef d’arrondissement de Tori-Bossito, Bernard K. Koudahouan, s’estime très heureux d’accueillir les festivités. Il y a beaucoup de défis à relever dans presque tous les domaines, a-t-il fait savoir. Mais il a espoir qu’avec le Programme d’action du gouvernement, tout sera réalisé. La fête étant belle, selon ses dires, cela ne devrait pas écarter les populations du défi de développement, comme le recommande le maire de Tori-Bossito. Rappelons qu’un spectacle de Zangbéto, et un défilé civil motorisé ont mis fin aux manifestations.

LIRE AUSSI:  Culte de la personnalité de Talon : La Présidence lance un nouvel avertissement