59e anniversaire de l’indépendance du Bénin: Pour le raffermissement de la paix dans l’Ouémé

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 59e anniversaire de l’indépendance du Bénin: Pour le raffermissement de la paix dans l’Ouémé


La ville de Porto-Novo a aussi commémoré, ce jeudi 1er août, le 59e anniversaire de l’indépendance du Bénin. Les manifestations qui ont démarré depuis la veille par une messe d’actions de grâce en la cathédrale Notre-Dame de Porto-Novo et la retraite aux flambeaux, ont connu leur apothéose hier sur le Boulevard du cinquantenaire qui a accueilli le défilé civil et militaire et les discours des autorités.   

LIRE AUSSI:  Palais de la Marina: Deux personnalités reçues en audience

« Un pays uni, développé et prospère est indubitablement le résultat de la paix et de la bonne gouvernance conjuguées ». Le préfet de l’Ouémé, Joachim Apithy, a fait ce rappel à ses administrés, ce jeudi 1er août, dans son discours à l’occasion du 59e anniversaire de l’indépendance du Bénin célébré sur le plan départemental sur le Boulevard du cinquantenaire à Porto-Novo.
Pour lui, la paix est le préalable à tout développement. C’est pourquoi, Joachim Apithy déplore les violences post-électorales enregistrées surtout à Cotonou, les 1er et 2 mai derniers, au lendemain des législatives du 28 avril dernier. Il remercie la population, les maires sans oublier les autorités morales, religieuses et têtes couronnées du département pour avoir œuvré pour la paix.  Joachim Apithy salue aussi la main tendue du chef de l’Etat, à tous les Béninois pour un dialogue politique afin de surmonter les différends. Il ne s’est empêché de saluer les résultats élogieux enregistrés par l’Ouémé aux examens du Certificat d’études primaires (Cep), du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) et du baccalauréat de cette année 2019 et les prouesses des Ecureuils du Bénin lors de la coupe d’Afrique des Nations (Can) en Egypte.
Pour sa part, le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, a saisi l’occasion pour faire le point de sa gestion en matière notamment de sécurité, de pavage de rues, de lutte contre les déchets solides ménagers et contre l’insalubrité. Il remercie le gouvernement pour l’attention particulière dont bénéficie la ville depuis avril 2016 en termes de projets de développement.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Des nominations dans sept ministères

Riche parade !  

Mais avant le ballet des allocutions, les deux personnalités ont procédé à 9h au dépôt de gerbe au pied du monument aux morts, en hommage aux enfants de la ville décédés pour la patrie. Ce traditionnel cérémonial s’est déroulé sur l’esplanade du palais des Gouveneurs où avait été proclamée, le lundi 1er août 1960, l’indépendance du Dahomey devenu plus tard le Bénin. La délégation préfectorale s’est ébranlée ensuite vers le Boulevard du cinquantenaire à Ouando pour le défilé militaire et civil. Lequel a vu prester des détachements des différents corps des forces de défense et de sécurité déployés dans le département.
Il a été ouvert, comme d’habitude, par des éléments de l’escadron de la musique de la gendarmerie nationale. Ceux-ci ont animé le passage des différents détachements militaires et paramlitaires. Il s’agit, entre autres, du défilé du drapeau national et sa garde, des pelotons de la Police républicaine, de l’Ecole nationale supérieure des Armées, du 1er  Batallon inter-armes basé à Gbada dans la commune d’Adjohoun et du peloton de la Compagnie des sapeurs-pompiers à Porto-Novo. Le passage des  engins de la Police républicaine et des soldats du feu a constitué la phase motorisée du défilé militaire. Place a été laissée ensuite au défilé civil ouvert par le passage de la Miss indépendance de Porto-Novo entourée de ses deux dauphines, des conducteurs de taxi-motos de la ville, des éléments de la Croix-rouge béninoise, des scouts de Porto-Novo accompagnés de certains de leurs collègues français en mission au Bénin. Le passage de l’Association béninoise pour la planification familiale (Abpf), du groupe Shaolin inspiré de l’art martial choinois et de l’association sportive des rollers a cloturé le défilé civiln