59e session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao: L’essentiel à retenir de la participation du Bénin

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 59e session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao: L’essentiel à retenir de la participation du Bénin

Aurelien AGBENONCI

Le président Patrice Talon a pris part, samedi 1er juin dernier à Accra, à la 59e session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Une participation active dont les points majeurs ont été révélés au cours d’une conférence de presse animée, lundi 21 juin par Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.

LIRE AUSSI:  Election presidentelle du 06 mars procchain: Les centrales syndicales se mobilisent pour la transparence du scrutin

Le chef de l’Etat béninois était présent en fin de semaine dernière à Accra où il a pris part aux côtés de ses pairs de l’organisation à la 59e session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Grand moment de concertation et d’échanges sur les enjeux de développement de l’espace communautaire auquel a également pris part Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. C’est d’ailleurs lui qui, de retour à Cotonou, a entretenu les hommes des médias sur l’essentiel à retenir des travaux de cette conférence.
Aurélien Agbénonci a rappelé les travaux préparatoires qui ont précédé la rencontre des chefs d’Etat. Il fera ensuite le point des grandes décisions de la conférence. Les chefs d’Etat ont approuvé les conclusions des rapports à eux soumis, a-t-il expliqué. Sur le sujet relatif à la pandémie de la Covid-19, ils ont constaté que la vaccination est en cours dans les Etats membres au moyen des vaccins fournis et salué la décision de fourniture de vaccins supplémentaires aux pays. Ils ont aussi évoqué des questions de démocratie, paix et sécurité et ont salué à ce niveau, le bon déroulement des élections qui ont reconduit le président Patrice Talon au pouvoir. Ils vont l’en féliciter. Même démarche à l’endroit du président du Niger élu pour la première fois. Attachés à la promotion de la paix et de la sécurité, les gouvernants de la Cedeao vont aussi se pencher sur le cas des groupes de mercenaires venant de la Lybie et souhaité des actions urgentes et hardies de la communauté. Autre sujet de grande préoccupation, l’avènement de la monnaie Eco. Elle sera chose effective courant 2027. La conférence a opté pour la mise en place d’un comité ministériel qui va continuer à travailler sur le sujet. Les réformes institutionnelles ont été également au menu des discussions. La réduction à sept du nombre des commissaires, le nombre de postes portés à 15… sont quelques-unes des décisions prises à ce niveau. L’ambition ici, explique le ministre Agbénonci, c’est de passer à une gestion plus rigoureuse pour augmenter l’efficience de la Cedeao et dégager plus de ressources à orienter vers le bien-être des populations.
En marge du sommet, le président Patrice Talon a eu des séances de travail avec ses pairs. La première avec le président nigérian pour évoquer des questions touchant à la coopération, le suivi des décisions prises lors de la dernière visite du président Talon au Nigeria, mais aussi pour booster les échanges de part et d’autre. Avec le président ivoirien, il était question de faire avancer le processus d’intégration et de renforcer les relations entre les deux pays. La forte relation entre le président du Ghana et son homologue béninois a transparu au cours du tête-à-tête entre les deux personnalités. Occasion pour eux d’aborder les relations bilatérales, mais aussi de lever tout équivoque relatif à de supposés blocages de marchandises en provenant du Ghana. « Les deux hommes se sont entretenus très fraternellement dans une ambiance très chaleureuse », a indiqué le ministre. Les relations entre le Bénin et le Togo se portent à merveille. Patrice Talon et Faure Gnassimgbé en ont donné la preuve au cours de leur aparté en marge du sommet. « Les deux hommes communiquent, échangent… les relations entre nous n’ont jamais été rompues… L’axe Lomé-Cotonou fonctionne et fonctionne bien », a rassuré le ministre.

LIRE AUSSI:  4e édition du Tournoi de basket-ball « Coupes de la Relève »: Les demi-finales se jouent demain