5è édition du festival des arts et de la culture “FACI”:La culture Idaasha célébrée à Dassa-Zoumé

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur 5è édition du festival des arts et de la culture “FACI”:La culture Idaasha célébrée à Dassa-Zoumé


La place Egbakokou de la ville de Dassa-Zoumé a accueilli, samedi 4 avril dernier, les cérémonies officielles marquant la 5è édition du Festival des arts et de la culture Idaasha dénommé FACI 2015. La manifestation étalée sur plusieurs jours a été marquée d’événements riches en couleurs et fait dire à plus d’un que c’est un pari gagné pour les initiateurs de ce rendez-vous culturel de fraternité et de communion des ressortissants de l’aire culturelle Idaasha.

LIRE AUSSI:  Festivités du panthéon vodoun: Expressions cultuelle et culturelle à Ouidah

Tenu du 2 au 5 avril dernier dans la cité des 41 collines, Dassa-Zoumé le FACI, à l’instar du 15 août à Savalou, de Nonvitcha à Grand-Popo, de la Gaani à Nikki, a mobilisé des milliers de personnes. Cette édition a été placée sous le patronage du président de la République Boni Yayi et du ministre Komi Koutché. La cérémonie officielle a réuni le samedi 4 avril dernier à la place Egbakokou, plusieurs personnalités politico-administratives ainsi que les têtes couronnées et les cadres de la région.
Occasion pour Emile Kougbadi, président du comité d’organisation de rappeler que le but visé par le FACI est de mieux faire connaître les arts et la culture Idaasha, de créer un cadre d’échanges, d’apprentissage et d’émulation aux artistes; d’offrir un cadre d’immersion culturelle aux cadres, étudiants, scolaires et chercheurs et de créer une plate-forme de brassage entre le peuple Idaasha et les autres communautés.

C’est aussi le creuset par excellence pour renforcer les liens de fraternité et de solidarité entre les filles et fils Idaasha, soutient-il. Un creuset à travers lequel sont célébrées, poursuit-il, la richesse et la diversité des arts et de la culture Idaasha. Cette diversité se retrouve d’ailleurs dans la répartition des populations Idaasha entre les villes de Dassa-Zoumé et de Glazoué, de Savalou, de Savè et d’Atakpamè au Togo. Puis, elle se caractérise par la variété des pratiques culturelles, cultuelles et religieuses.
Pendant cinq jours, ce festival a mobilisé des fils et filles des communes de Dassa-Zoumé et de Glazoué qui se sont mis ensemble pour œuvrer, disent-ils, en faveur de la promotion de la culture Idaasha. Il s’agit spécifiquement de mieux faire connaitre les arts et cultures Idaasha et de mettre en place également un cadre de brassage et d’ouverture vers les autres peuples. Pour y parvenir, lors de ce rendez-vous, le programme de la 5è Edition du FACI a porté sur quatre volets.

LIRE AUSSI:  Lancement Jogbé: Une revue sur les réalités locales sans caution extérieure

Le volet intellectuel avec plusieurs communications axées sur l’histoire, les us et coutumes du peuple Idaasha, le volet artistique a été consacré à l’exhibition des rythmes, danses et autres savoir-faire culturels et artistiques Idaasha avec des projections de films, le lancement du nouvel album des «Volcan des Collines», et l’élection Miss FACI.
Le volet arts culinaires a mis en exergue les habitudes culinaires de la région avec une dégustation publique des différents mets du terroir comme le Olèlè ou le Tchombô ou encore la boisson Tchakpalo dégustés n’ont pas manqué de donner la nostalgie à certains festivaliers. Enfin, il y a le volet loisirs avec la promotion des jeux traditionnels comme le Akpéko, le Adji, l’Eran et autres.
Après ce bain culturel de plusieurs jours sur fond de nostalgie, on peut dire que la cinquième édition du FACI a vécu.