5e mandature du Parlement de la Cedeao: Les cinq députés béninois désignés

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 5e mandature du Parlement de la Cedeao: Les cinq députés béninois désignés


Les députés Bida Nouhoum Youssoufou, Nazaire Sado, Hyppolyte Hazounmè, Sédami Mèdégan Fagla et Salifou Issa alias Saley sont les cinq représentants de l’Assemblée nationale du Bénin désignés pour siéger au sein du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), cinquième législature.

LIRE AUSSI:  Constitution du Bloc progressiste: Mathurin Nago et les Fdu font le pas décisif

Les deux premiers sont choisis par la minorité parlementaire c’est-à-dire le groupe parlementaire Bloc républicain (Br) et les trois derniers par la majorité parlementaire, le groupe parlementaire de l’Union progressiste (Up). Cela conformément à la clé de répartition des sièges qui a été adoptée par les députés lors de la séance plénière du lundi 27 janvier dernier. La liste unique des cinq députés a été adoptée ce jeudi à l’issue d’un vote à bulletin secret. Le scrutin a été sanctionné par 48 voix pour, 00 contre et 00 abstention. Les députés désignés obtiennent ainsi leur billet pour représenter la huitième législature au sein du Parlement communautaire jusqu’à la fin de leur mandature.
La lecture des cinq noms permet de constater qu’il n’y a qu’une femme parmi la délégation parlementaire béninoise. L’approche genre qui a divisé les députés lors de l’adoption des modalités de répartition des sièges et au regard du Protocole de la Cedeao qui recommande qu’il y ait au moins 30 % de femmes dans chaque délégation n’a pas été suivie. Peut-être que ce texte supranational n’est-il pas d’application stricte. Il faut souligner que sur les cinq députés désignés, quatre ont été reconduits. Seul le député Br David Gbahoungba est resté sur le carreau parce que son groupe parlementaire devrait en désigner deux et non trois qui leur avaient été concédé lors de la désignation en juin 2019. Cette concession avait été faite pour permettre aux trois députés Br qui y siégeaient depuis la septième législature de poursuivre leur mandat jusqu’à son terme prévu pour le 3 février prochain. L’Up forte de 46 députés contre 37 pour le Br a désormais repris le troisième siège qui lui revenait de droit. Ce qui a ouvert la voie au député Hyppolite Hazoumè de l’Up d’aller faire sa première expérience au sein de cette institution parlementaire sous-régionale.

LIRE AUSSI:  Contrôle du prochain Parlement: Les équations possibles

Th. C. N.