Lancement du projet Piscca 2021: Poursuivre l’amélioration des conditions de vie de la gent féminine

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Lancement du projet Piscca 2021: Poursuivre l’amélioration des conditions de vie de la gent féminine

Audrey RAMAIN présentant le projet PISCCA

Dix-sept projets retenus au titre du fonds d’appui aux Projets innovants des Sociétés civiles et coalitions d’acteurs (Piscca) favoriseront, dans les jours à venir, l’insertion professionnelle de 7 500 filles et femmes dans divers secteurs d’activité. Il s’agit d’un programme du partenariat franco-béninois visant à soutenir les initiatives de la Société civile et dont l’édition 2021 a été lancée jeudi 10 juin dernier à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Rectification du périmètre foncier du projet Route des Pêches: Les avantages pour les populations riveraines

L’édition 2021 du fonds d’appui aux Projets innovants des Sociétés civiles et coalitions d’acteurs (Piscca) a été lancée, jeudi 10 juin dernier à Cotonou. Pour cette édition, 17 projets ont été retenus dont 9 à mettre en œuvre dans deux communes du Nord. Ils permettront de lutter contre les violences faites aux filles et aux femmes, d’améliorer leur accès aux droits et à la santé sexuels et reproductifs et d’accompagner l’insertion sociale et professionnelle des jeunes filles en situation de vulnérabilité dans divers secteurs d’activité dont le bâtiment, l’artisanat, le photovoltaïque, le maraîchage, l’élevage et le numérique.
Marc Vizy, ambassadeur de la France près le Bénin, explique que ce fonds privilégie la mise en œuvre des projets très opérationnels au Bénin. Ainsi, rappelle-t-il, en 2019 et 2020, 22 projets étaient consacrés à l’insertion sociale et professionnelle de 909 jeunes vulnérables dont 705 jeunes filles. 300 jeunes filles ont pu réintégrer l’école grâce à un soutien scolaire adapté et 609 jeunes dont 405 ont bénéficié de formations qualifiantes dans divers secteurs tels que le bâtiment, l’artisanat, l’agriculture et l’élevage. Il ajoute que 93 % d’entre eux sont aujourd’hui en activité, 553 jeunes exercent en coopérative ou en indépendants et 56 ont trouvé un emploi ou un contrat en sous-traitance.
L’ambassadeur de la France près le Bénin précise que, pour les deux prochaines années, le Piscca encourage les Organisations de la société civile à proposer des projets innovants qui répondent aux réalités économiques et sociales locales, à travailler en coalition avec d’autres acteurs, notamment le secteur privé pour l’amélioration des conditions de vie des filles et des femmes du Bénin. « La promotion des droits des filles et des femmes est au cœur des Objectifs de développement durable, du pro-gramme national de développement du Bénin et notre coopération. L’objectif de l’agenda 2030 que nous partageons avec nos partenaires au développement, avec les autorités béninoises et avec vous, organisations de la société civile, est la promotion d’un développement inclusif, bénéficiant équitablement à toute la population béninoise», indique-t-il.
Marc Vizy rassure que la France continuera d’appuyer la Société civile béninoise et tous les secteurs concernés qui œuvrent pour la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes, au Bénin et dans le monde ?

LIRE AUSSI:  1ère session 2018 de la Cour d’assises de la cour d’appel de Cotonou (1er dossier): Pour assassinat, Pierre Pyrrus Abbey condamné à 10 ans de réclusion