Forum sur l’investissement en Afrique 2021 : les Etats africains en quête d’oxygène

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Forum sur l’investissement en Afrique 2021 : les Etats africains en quête d’oxygène

Forum_investissement_Afrique_2021Forum_investissement_Afrique_2021

L’Afrique maintient le cap de la mobilisation de ressources, dans un contexte de crise sanitaire et climatique. Le Forum sur l’investissement en Afrique 2021 qui se tient du 1er au 03 décembre prochain est une occasion inédite.

LIRE AUSSI:  Pour la promotion du lait et de la viande:Le FNM lance le financement du projet d’appui aux deux filières

Plusieurs milliards de dollars supplémentaires pourront être mobilisés les prochains jours par les Etats africains. Ils entendent saisir l’occasion des «?Journées du marché?» de l’édition 2021 du Forum sur l’investissement en Afrique pour mettre le paquet. En réalité, initié par la Banque africaine de développement (Bad), ce forum annuel est devenu un cadre privilégié d’attraction des investissements dans l’Agriculture et la Santé au moment où l’Afrique tente de se remettre des effets de la pandémie de Covid-19.
« L’Afrique devait être considérée aujourd’hui comme la frontière mondiale de l’investissement », a déclaré Akinwumi A. Adesina, président de la Bad à l’endroit des investisseurs.
La 3e édition des Journées du marché du Forum pour l’investissement en Afrique aura lieu à Abidjan du 1er au 3 décembre 2021, dans un format hybride. Une hausse de la demande d’investissement est prévue. L’édition 2021 aura pour toile de fond la persistance de la pandémie, ainsi que les négociations sur le climat récemment conclues à la Cop 26 à Glasgow. Ces deux événements portent l’urgence de transformer les défis de l’Afrique en opportunités d’investissement. Selon la Bad, un consensus croissant se dégage autour de l’idée que le secteur privé sera indispensable pour donner l’ampleur et la rapidité nécessaires à l’élimination urgente des goulets d’étranglement dans de nombreux secteurs.
Ces journées seront marquées par des sessions dans le style d’un conseil d’administration, uniques en leur genre. A l’occasion, des développeurs de projets et des investisseurs, y compris des fonds de pension, des fonds souverains et des sociétés de capital-investissement, examineront des projets, notamment dans les secteurs des soins de santé, de l’énergie et du climat, de l’agroalimentaire, des Tic et des télécommunications.

LIRE AUSSI:  Classement Doing Business 2017: Le Bénin perd deux places

Usine de production de vaccins

Il sera présenté à ce forum, entre autres, un investissement potentiel dans la construction d’une usine de production de vaccins homologuée par l’Organisation mondiale de la santé. L’usine sera capable de produire trois types de vaccins de manière routinière, dont un pour le Covid-19. Les promoteurs du projet ont conclu un contrat de vente de la production de lait avec une grande entreprise internationale du secteur de l’alimentation et des boissons. Au cours des trois jours que durera l’événement, des sessions plénières seront également organisées pour discuter de la manière de mobiliser les financements institutionnels, du rôle des innovations de rupture telles que les technologies financières et les cryptomonnaies, et de la valeur des femmes en tant que championnes de l’investissement. Les travaux reviendront ensuite sur les réalisations et les faits marquants de la deuxième édition, qui s’est tenue à Johannesburg en 2019. À l’époque, cinquante-sept transactions d’une valeur d’environ 68 milliards de dollars ont été examinées. Le mécanisme de suivi des transactions du Forum sur l’investissement en Afrique permet de suivre l’évolution des engagements pris par les investisseurs au cours du forum et de déterminer la voie à suivre pour les concrétiser.