Valorisation du tourisme de montagne : des réflexions sur les défis

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Valorisation du tourisme de montagne : des réflexions sur les défis

Tourisme_montagneTourisme_montagne

Les acteurs touristiques et les Organisations de la société civile appréhendent les enjeux pour la valorisation du tourisme de montagne. Une réflexion sur la question a mobilisé, jeudi 25 novembre dernier à Natitingou, divers acteurs du secteur touristique et de la société civile.

LIRE AUSSI:  Commerce de réexportation vers le Nigeria: Un nid de fraudes fiscales

« L’implication des partenaires régionaux autour du tourisme durable en montagne ». C’est le thème, objet de réflexion, entre différents acteurs des Organisations de la société civile, du secteur du tourisme, des cadres des directions départementales établies dans l’Atacora, des enseignants et des citoyens ce jeudi 25 novembre à Natitingou.
À l’initiative de l’Organisation non gouvernementale Bénin culture développement et amitié (Bcda), ces acteurs ont appréhendé, au détour d’une causerie, les enjeux pour valoriser le tourisme de montagne. S’attachant à la vision du chef de l’État déterminé à faire du tourisme le levier du développement économique du Bénin, il est opportun, à en croire les participants, de s’intéresser à ce type de tourisme qui pratiquement n’existe pas au pays. Les réflexions sont allées dans ce sens après la communication présentée par Imadou-Dine Moussouloumi Traoré, directeur départemental du Tourisme, de la Culture et des Arts de l’Atacora-Donga.
Le tourisme est l’ensemble des activités déployées par les personnes au cours de leurs voyage et séjour dans les lieux situés en dehors de leurs environnement habituel pour une période consécutive qui ne dépasse pas une année à des fins de loisirs, d’affaires ou autre motif non lié à l’exercice d’une activité, indique-t-il. L’origine du tourisme de montagne remonte, dit-il, au XVIIIe siècle, avec la recherche de lieux de détente par l’aristocratie, puis ultérieurement par la bourgeoisie. Ce tourisme montagnard désigne l’ensemble des activités de pleine nature liées au massif montagneux qui favorise le développement économique viable, socialement équitable et écologiquement reproductible, confie le communicant.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la corruption au Bénin: Imprescriptibilité des crimes économiques : sens et portée

Asseoir un tourisme durable

L’Atacora étant une région fortement montagneuse, il est propice à ce type de tourisme, souligne-t-il. Il convient de prendre les dispositions pour développer toutes les activités inhérentes pour faire jouir les peuples de montagnes des avantages que la nature leur a offerts, soutient le directeur Traoré. D’où l’action des partenaires pour asseoir un tourisme durable. Au nombre des défis pour y parvenir, Imadou-Dine Traoré évoque la viabilité du secteur, l’équité sociale et la reproductibilité écologique.
Pour sa part, Michel Nahouan, l’initiateur du ‘’Rendez-vous montagnard’’ souligne la synergie d’actions, la mutualisation des efforts, des ressources et des connaissances, la pérennisation du cadre d’échanges et l’approfondissement de certains défis liés à la préservation de la montagne. Son Ong va s’atteler à préserver l’écosystème à travers une expérience pilote mise en place. Il s’agit de la plantation de quinze hectares dans l’arrondissement de Tempégré, commune de Toucountouna où les flancs de collines sont reboisés avec environ onze mille plants. Ces plants, souhaite-t-il, doivent survivre pour qu’on voie à quoi peut ressembler une colline habillée. Il entend dupliquer ce projet dans la commune de Natitingou dans l’espoir de créer un déclic à partir de l’expérience et du vécu de la population. « Nous voulons créer un pôle vert pour rayonner cet esprit écologique et écocitoyen que nous avons envie de disséminer au sein de nos communes et de nos populations », a indiqué Michel Nahouan, soucieux de la protection de l’écosystème des montagnes.