75e  anniversaire de l’Unicef : sept décennies et demie d’actions au service des enfants

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 75e  anniversaire de l’Unicef : sept décennies et demie d’actions au service des enfants

UnicefUnicef

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) célèbre ses 75 ans d’existence dans le monde. En sept décennies et demie, l’organisation a relevé plusieurs défis relatifs aux droits des enfants. La présente célébration est placée sous le sceau de l’engagement continu en faveur de la cible.

LIRE AUSSI:  Réformes dans le secteur des taxis-motos à Parakou: Le collectif des conducteurs crie son ras-le-bol


Sept décennies et demie d’actions en faveur des enfants ! Plus qu’un engagement, l’Unicef célèbre un sacerdoce au profit de sa cible. L’organisation aborde l’âge de la maturité avec de nouvelles perspectives. La présente bougie marque un nouveau départ.
« Au Bénin comme dans plusieurs pays du monde, les dernières années ont vu les conditions de vie des enfants s’améliorer de manière tangible. Face aux nombreux défis qui affectent leurs vies, dans un monde où les inégalités font peser des menaces
croissantes sur leurs droits, nous devons nous rappeler les valeurs de solidarité, d’engagement et de responsabilité qui sont au cœur de la mission des Nations Unies et du mandat de l’Unicef. Nous devons investir plus en eux, parce qu’ils constituent la relève. Sans eux, notre avenir n’a pas de sens et tous les Odd seront un vœu pieux », exhorte Salvator Niyonzima, coordonnateur du système
des Nations Unies au Bénin. Depuis le 11 décembre 1946 à ce jour, l’organisation a parcouru un long chemin parsemé d’actions
et d’impacts pour chaque enfant à travers le monde. « En 75 ans, nous ne nous sommes pas trompés d’avoir cru en la création de l’Unicef, notamment en matière de prise en charge des enfants et nous pouvons être fiers des résultats atteints.
L’Unicef a pu s’adapter à l’environnement et au contexte changeant, à la diversité des problèmes et des besoins des enfants », apprécie Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance. Le bilan présenté à l’occasion de cette célébration témoigne de l’attention que l’institution apporte à sa cible. Qu’il s’agisse du droit à l’éducation, à la santé, à la protection de l’enfant, à l’épanouissement, aucun domaine n’a été relégué au second rang. « Nous avons pu réunir des millions d’enfants séparés de leurs familles à cause des conflits ou catastrophes naturelles, contribuer à éradiquer la polio sauvage et réduire la mortalité liée au paludisme de 60 %, faciliter les plus grandes opérations logistiques de vaccination et réduire la mortalité infantile de 50 %. Les mariages des filles ont reculé, plus de filles vont à l’école et y restent », dévoile Djanabou Mahondé, représentante résidente de l’Unicef au Bénin.
La crise sanitaire mondiale mobilise davantage les efforts. « Depuis la création de l’Unicef, la pandémie de Covid-19 est la plus grande crise qui touche les enfants. Les enfants et les jeunes n’ont jamais eu plus besoin de l’Unicef et de nous que maintenant », lance-t-elle. Sur ces 75 ans d’existence, 42 ont été dédiés aux enfants du Bénin. Les autorités béninoises savent qu’elles doivent maintenir la dynamique pour le bonheur des enfants. « Au Bénin, nous poursuivons avec détermination et pleine conscience les efforts pour un mieux-être de l’enfant », assure Véronique Tognifodé.
Il ne saurait en être autrement, car pour Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, en plus d’être l’avenir du monde, les enfants sont d’abord « le présent qui doit nous inspirer et qui doit aider à faire pression sur nous ».

LIRE AUSSI:  Safety Day 2019: Le Groupe Bolloré Bénin s’approprie la santé et la sécurité au travail