7e Salon de l’invention et de l’innovation technologique: Le Bénin abrite l’évènement

Par Pintos GNANGNON,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 7e Salon de l’invention et de l’innovation technologique: Le Bénin abrite l’évènement


De la gauche vers la droite, le directeur général de l’Oapi, Denis Bohoussou et le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Ahissou, lors de la conférence de presse

Après Lomé, Libreville, Bissau et Bamako, Cotonou accueille la 7e édition du Salon africain de l’invention, de l’innovation technologique, du 24 au 27 octobre. En prélude à cet évènement, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Ahissou, et le Directeur général de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle, Denis Bohoussou, ont co-animé une conférence de presse ce mardi 23 octobre 2018 à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme créée

Cotonou sera la capitale de l’invention du 24 au 27 octobre. Elle accueille le 7e Salon de l’invention et de l’innovation technologique. Il a pour thème : « Invention, moteur du développement industriel ».

Le Salon de l’invention et de l’innovation technologique, créé en 1997, se tient tous les deux ans dans l’un des états membres de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi). Il vise à réunir les inventeurs, les entreprises et institutions de financement dans un cadre approprié et valorisant, à évaluer le niveau de créativité en Afrique, puis à offrir un lieu d’échange de technologies entre inventeurs, chercheurs et opérateurs économiques à la recherche de créneaux porteurs.
L’intérêt de ce salon est de faire connaître les inventions et procédés de fabrication, les activités et services, et de favoriser des transferts de technologies par les contrats de licence, de saisir des opportunités d’affaires, puis de nouer des contacts avec des fabricants, des distributeurs, promoteurs, financiers, ainsi que des responsables d’organismes industriels et commerciaux privés, nationaux et internationaux.
Selon le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serge Ahissou, en acceptant de co-organiser le 7e Salon de l’invention et de l’innovation technologique, le Bénin, voudrait montrer sa volonté d’accompagner l’Oapi. L’édition qui se tient à Cotonou doit être, souligne-t-il, celle de relance et d’un défi que le Bénin doit relever.
« L’Afrique doit inventer pour aller de l’avant. Il est de notre devoir de créer l’émulation au sein des chercheurs », précise Serge Ahissou, qui rappelle qu’à Cotonou, il y aura plus de cinquante inventeurs venus de 17 pays africains.
Le 7e Salon de l’invention et de l’innovation technologique sera, selon Serge Ahissou, une occasion de montrer le génie des inventeurs africains, à travers leur savoir-faire. Parmi les pays ayant manifesté leur désir d’organiser cette édition, seul le Bénin a pu satisfaire aux critères liés à la sécurité dans tous les domaines, aux infrastructures hôtelières et à l’accessibilité, fait-il savoir. Les candidatures sont présentées au conseil d’administration de l’Oapi qui les étudie et sélectionne le meilleur dossier, précise le ministre Serge Ahissou.
Le directeur général de l’Organisation africaine de la propriété industrielle, Denis Bohoussou, rappelle que l’institution qu’il dirige est une organisation intergouvernementale créée en 1962. Elle a pour principales missions de délivrer des titres de propriété intellectuelle et de participer au développement économique des Etats membres. Sa création se justifie par la volonté des Etats membres de protéger les inventions sur leurs territoires. A l’en croire, les premiers bénéficiaires du salon sont les populations qui doivent d’abord comprendre ce que c’est que l’invention. Selon lui, le Bénin fait partie des pays les plus déposants en Afrique. Se référant au thème du 7e salon, il explique qu’il a été choisi au regard du rôle que doit jouer l’invention dans le processus de développement industriel des pays membres.
A l’issue du salon, divers prix seront distribués aux meilleures œuvres exposées, sur la base des critères tels que le caractère innovant, l’achèvement et la fonctionnalité, les perspectives de développement et la potentialité commerciale et surtout la présentation du dossier.
Le salon sera fait d’expositions des meilleures inventions et innovations, d’ateliers et conférences, de compétitions inter-universitaires?

LIRE AUSSI:  Viol sur mineure (8e dossier): L’octogénaire Osséni Gobi condamné à 8 ans de réclusion criminelle

Les prix

Les prix attribués sont : le prix de l’Organisation mondiale de la propriété industrielle de la meilleure invention et innovation technologique du salon. Les prix de l’Organisation africaine de la propriété industrielle, notamment le prix spécial du jury, le prix de la meilleure invention de la pharmacopée africaine, le prix spécial de la meilleure invention dans le domaine de l’énergie, le prix de la meilleure femme inventrice, le prix spécial de la meilleure invention dans le domaine de l’environnement et le grand prix du salon pour la meilleure invention.