8e conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine : la proposition d’Aurélien Agbénonci pour plus d’efficience

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur 8e conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine : la proposition d’Aurélien Agbénonci pour plus d’efficience

Chef_de_la_diplomatie_béninoise_sommet_Chine-Afrique_Dakarhef_de_la_diplomatie_béninoise_sommet_Chine-Afrique_Dakar

Du 29 au 30 novembre, s’est tenue à Dakar au Sénégal la 8e conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine. Elle a porté sur le thème « Approfondir le partenariat sino-africain et promouvoir le développement durable pour bâtir une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique dans la nouvelle ère ». Le Bénin, sous la férule du chef de sa diplomatie, n’était pas du reste.

LIRE AUSSI:  Session administrative de la Haute cour de Justice: La Haute juridiction examine plusieurs dossiers


Réunion à Dakar des 55 membres du Forum sur la coopérationsino-africaine. Au cœur des débats, les grandes stratégies de coopération sino-africaine, l’esquisse d’un nouveau plan de coopération et l’ouverture d’un nouveau chapitre de la coopération. Marquant le 65e anniversaire de l’inauguration des relations diplomatiques entre la Chine et les pays africains, ce sommet a permis au président Xi Jiping de sublimer ce qui fait le succès des relations sino-africaines et la profondeur de leur amitié.
« La clé se trouve dans l’esprit d’amitié et de coopération que la Chine et l’Afrique ont forgé et consolidé », indique-t-il lors de son discours prononcé lundi 29 novembre en visioconférence, avant d’ajouter que « Cet esprit est marqué par l’amitié sincèreet l’égalité, le bénéfice mutuel et le développement commun ». Aussi, dans la construction d’une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique dans la nouvelle ère qu’il propose, le numéro1 chinois a-t-il avancé quatre propositions : premièrement, poursuivre la lutte solidaire contre la Covid-19 ; deuxièmement, approfondir la coopération pragmatique par « de nouvelles perspectives à la coopération sino-africaine… » et l’accroissement des échanges commerciaux et les investissements ; troisièmement, promouvoir le développement vert eu égard au changement climatique ; quatrièmement, défendre l’équité et la justice, par un véritable multilatéralisme. Le président Xi Jiping n’a pas manqué de décliner ces axes de coopération à travers des programmes thématiques. Cela étant, la partie africaine a apporté sa pierre à l’édification de cette coopération chaque fois renouvelée. Dans ce cadre, le porte-voix du Bénin, en la personne du ministre Aurélien Agbénonci a recommandé la mise en place d’un mécanisme de suivi par les Africains, sous le leadership du Sénégal, coprésident du 8e forum. Ce mécanisme aura pour objectif de suivre et de faire le point de la mise en œuvre effective du plan d’action du Forum de coopération Chine-Afrique. L’idée, soutenue par le Togo, a rencontré aussitôt l’adhésion de Wang Yi, ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, preuve de sa pertinence.
Porteur de la proposition, le Bénin a également suggéré à ses pairs d’être membre dudit mécanisme, chose qui s’entend bien, afin de soutenir cette dynamique. La participation du Bénin s’est fait remarquable aussi par les rencontres bilatérales, notamment le têteà-tête entre Aurélien Agbénonci et Wang Yi, ainsi que celui, fait
suffisamment rare pour être souligné, entre Wang Wentao, ministre du Commerce de la Chine et son homologue du Bénin, Shadiya Alimatou Assouman.

LIRE AUSSI:  Session administrative de la Haute cour de Justice: La Haute juridiction examine plusieurs dossiers