90 ans d’ordination du père Thomas Mouléro: Quatre prêtres et trois diacres ordonnés

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 90 ans d’ordination du père Thomas Mouléro: Quatre prêtres et trois diacres ordonnés


Les trois diacres (au premier plan) et les quatre prêtres en photo de famille avec les évêques co-célébrants de la messe d’ordination sacerdotale

L’évêque de Porto-Novo, Mgr Aristide Gonsallo, a ordonné, mercredi 15 août dernier, lors de la messe d’Assomption en la cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée-conception de Porto-Novo, quatre nouveaux prêtres et trois diacres. Ils ont subi au cours du culte les rites prévus dans le droit canonique en matière d’ordination. Ce qui fait désormais de ses sept anciens séminaristes de dignes serviteurs de Dieu.
Cette ordination a été faite en guise d’hommage au premier prêtre béninois, le père Thomas Mouléro ordonné le mercredi 15 août 1928 à Ouidah. La messe a connu la présence de huit évêques béninois dont un Canadien, tous venus vénérer la mémoire de leur illustre aîné dans le sacerdoce.

LIRE AUSSI:  Braquage à Sèmè-Podji: Un mort, un blessé grave et des millions de francs Cfa emportés

Dans son homélie à l’occasion des noces de granite d’ordination sacerdotale du père Thomas Mouléro Djogbénou, Mgr Artistide Gonsallo a repris et actualisé les mots de Mgr Jean-Marie Cessou, vicaire apostolique de Lomé au Togo, lorsqu’il ordonnait le père Thomas Mouléro Djogbénou, il y a 90 ans. « Nous avons mille fois raison de célébrer avec pompe cet événement qui est pour nous un honneur et un bonheur…Dieu a attendu jusqu’en 1928 pour se servir. Et il se contente d’un seul serviteur pour commencer. Grande leçon de modestie pour la vanité humaine », a-t-il laissé entendre.
Pour l’évêque de Porto-Novo, ces paroles gardent toute leur saveur et leur réalité même 90 ans après. Mgr Aristide Gonsallo prie Dieu de donner à l’Eglise du Bénin plusieurs prêtres de la trempe du père Thomas Mouléro Djogbénou, le premier fruit des semences de l’évangélisation mises en terre par les missionnaires européens de la période de l’Antiquité au Bénin. L’évêque de Porto-Novo constate avec satisfaction que cette graine continue de germer et de produire des fruits.
Aujourd’hui, le clergé béninois compte 2100 prêtres diocésains dont 800 en mission à l’étranger. Mgr Aristide Gonsallo estime que l’Eglise catholique a vraiment raison de rendre grâce au Seigneur pour tous ses bienfaits pour le Bénin. Seulement l’évêque de Porto-Novo estime que l’anniversaire des 90 ans de l’ordination sacerdotale du père Thomas Mouléro devra être une occasion pour chaque prêtre de faire une introspection de ce qu’il fait de son engagement à servir la Parole Sainte et l’autel avec les valeurs et exigences de Dieu. Chaque prêtre doit chercher à répondre avec fidélité et sincérité à ce questionnement fondamental pour rester dans la droiture avec les enseignements et prescriptions de Dieu. L’évêque du diocèse de Porto-Novo a conseillé aux sept nouveaux prêtres et diacres d’être des serviteurs de Dieu, des modèles pour un ministère rempli. Ils doivent bannir de leurs habitudes toute impréparation et improvisation dans leur mission liturgique, être humbles et assidus à la prière. Des conseils que promettent de mettre en application les heureux du jour par la voix de leur porte-parole, l’abbé Hyppolite Fagnibo.

LIRE AUSSI:  Pacôme Alomakpè, coordonnateur du Prix villes patrimoine culturel du Bénin: « Notre projet vise le rayonnement des communes