9è Journée internationale de l’énergie solaire : Sensibiliser le peuple à s’approprier la nouvelle forme d’énergie

Par Sabin LOUMEDJINON,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur 9è Journée internationale de l’énergie solaire : Sensibiliser le peuple à s’approprier la nouvelle forme d’énergie


L’esplanade extérieure du stade de l’Amitié de Kouhounou a abrité du 31 avril au samedi 2 mai dernier, la manifestation officielle marquant la 9e Journée internationale de l’énergie solaire. C’est sous l’égide du secrétaire général du ministère en charge de l’Energie, des Recherches pétrolières et minières, de l’Eau et Développement des Energies renouvelables, Armand Dakehoun qu’a été placée la cérémonie officielle de lancement desdites manifestations.

LIRE AUSSI:  Parricide : 15 ans de prison pour Firmin Hounhoui

Jeudi 30 avril dernier, le Bénin a célébré à l’instar des autres pays membres de l’espace sahélo-saharien, la Journée internationale de l’énergie solaire. Les manifestations ont été couplées avec une Journée portes-ouvertes de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables (ANADER).
En procédant au lancement des manifestations, le représentant du ministre en charge de l’Energie, Armand Dakehoun a indiqué que la célébration de la Journée marque la volonté du gouvernement de se conformer aux décisions des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEN-SAD de célébrer chaque 7 avril la Journée internationale de l’Energie renouvelable. «C’est pour se conformer à ce principe que le Bénin célèbre depuis bientôt neuf éditions cet évènement. L’énergie renouvelable est accessible à tous, et à coût plus bas», précise-t-il. Il joute que les manifestations permettront la poursuite de la promotion de cette énergie comme solution alternative. Une énergie qui sera utilisée pour éclairer les zones rurales afin de contribuer au développement des populations de ces localités.
«Il faut faire recours à cette potentialité offerte par la nature», a ajouté Armand Dakehoun. Il a également mis un accent sur les différentes réalisations du gouvernement à travers l’ANADER au profit des écoles, des centres de santé, des postes de gendarmerie, avancés dans les zones éloignées du réseau conventionnel de la SBEE.
Avant son intervention, le directeur général de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables Orou Batta Seh Dan a expliqué les nombreux avantages de l’énergie solaire et la nécessité pour les populations de se l’approprier. Car, il s‘agit «d’une énergie propre et moins chère qui fait oublier les désagréments du délestage du réseau conventionnel»
Pour leur part, les représentants de l’Association interprofessionnelle des spécialistes des énergies renouvelables (AISER), Faustin Dahito et celui des partenaires d’ANADER, Christian Tokoro ont rappelé tout ce qui a été fait dans le domaine ces derniers temps-ci. Ils ont surtout déploré la réticence des banques de la place supposées les accompagner dans le secteur. «Nous voulons travailler. Associez-nous plus intimement et vous ne serez pas déçus. Car, toutes les compétences sont là, nous attendons seulement un accompagnement de la part du gouvernement» a laissé entendre Faustin Dahito

LIRE AUSSI:  Table ronde sur la vindicte populaire: Amnesty International pour l’éradication du phénomène