A ceux qui délivrent de faux tests Covid-19 : Benjamin Hounkpatin promet une lutte sans pitié

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur A ceux qui délivrent de faux tests Covid-19 : Benjamin Hounkpatin promet une lutte sans pitié


Aucune complaisance à l’égard des auteurs et complices de faux tests Covid-19 ! Le ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin a condamné ces pratiques criminelles et annoncé une lutte impitoyable contre les faussaires. C’est lors d’une rencontre tenue mardi 2 février dernier au Palais des congrès avec les agents de santé déployés sur les trois sites de dépistage.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la Covid-19: Comment l’Exécutif serre la vis

« Nous serons sans pitié lorsqu’un agent serait coupable de pareilles déviances. Ce sont des actes crapuleux qui mettent en danger la vie des concitoyens et de tous ceux qui font confiance au système sanitaire… », a martelé le ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin, lors d’une séance avec les agents de santé déployés sur les sites de dépistage. Il s’est désolé de constater que les sites de dépistage sont devenus des terrains de négociation et de marchandage et il se dit prêt à combattre avec la dernière rigueur tout agent qui se livrerait à de tels actes…. « Nous allons corser la stratégie pour identifier les agents indélicats. Nous n’admettrons pas que les efforts que nous faisons de jours comme de nuits soient sapés par ces indélicats », a assuré le ministre Benjamin Hounkpatin. A l’en croire, faussaires et complices seront traqués et feront l’objet de sanctions disciplinaires et administratives sans préjudice de procédure judiciaire. Car la délivrance de faux tests de santé est une infraction à la loi pénale qui est passible de 1 à 3 ans d’emprisonnement ferme. Le ministre de la santé a d’ailleurs exprimé la volonté du gouvernement de prêter main forte au parquet de Cotonou aux fins de retrouver les faussaires et complices non encore identifiés et de leur appliquer les sanctions qui s’imposent. A bon entendeur… !

LIRE AUSSI:  Solutions parlementaires pour des législatives inclusives 2019 : Adrien Houngbédji au domicile de Nicéphore Soglo