A Toucountouna, Talon vante les merveilles de la bonne gouvernance

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur A Toucountouna, Talon vante les merveilles de la bonne gouvernance


Petite commune au cœur des montagnes de l’Atacora, Toucountouna vit bien l’élan de développement que connait le Bénin depuis avril 2016. Elle n’en est qu’heureuse et en tire profit pour s’afficher, non plus comme un arrondissement de Natitingou, mais comme une commune à part entière.

LIRE AUSSI:  Éditorial du 18 Juin 2021: Responsable (politique)de tout, coupable de rien !

Les nombreuses actions de développement mises en œuvre depuis l’avènement du régime de la Rupture séduisent le maire de Toucountouna, localité au fort potentiel agricole et touristique. Blaise Békakoua Tchin-Toya en prenant la parole, dimanche 10 janvier au nom des populations de la cité des Tono, à l’occasion de la tournée de reddition de comptes du chef de l’Etat dans la localité, a exprimé combien grande est leur satisfaction face à la réalisation de nombreux projets structurants, au record inédit de la production cotonnière, le projet Arch, la réforme du programme des microcrédits, la construction des marchés communaux et régionaux… La liste n’est pas exhaustive et justifie « l’irréversible adhésion » des populations à la dynamique en cours. Le déplacement du chef de l’Etat est la preuve de « la place de choix qu’occupe Toucountouna dans son cœur et la grande considération qu’il a pour la population », soutient le maire.
Le maire Blaise Békakoua Tchin-Toya se félicite du nouvel élan de développement en cours au Bénin. En attendant son tour, Toucountouna se réjouit des travaux d’asphaltage réalisés chez son voisin, Natitingou, chef-lieu du département, la construction en cours d’un marché régional de 4000 places, le bitumage de la route
Natitingou-Boukoumbé-Korontière, une infrastructure dont la beauté est exceptionnelle, dira-t-il.
Plus spécifiquement, Toucountouna a bénéficié de la mise en place des cantines scolaires, la dotation d’un véhicule de patrouille au profit de l’arrondissement central, la disponibilité de l’eau à Kouarfa, les aménagements hydro-agricoles, l’encadrement des classes sportives. Néanmoins, les populations de cette commune souhaitent l’aménagement de l’arrondissement central, la construction des bureaux de commissariat et la dotation en personnel et en moyens d’intervention, la réalisation du pont de Tampatou sur la Pendjari, la construction d’un stade omnisports, l’amélioration du plateau technique, la construction du centre de jeunes et d’une salle de conférence…
Le président Patrice Talon n’est pas moins heureux de se retrouver avec les populations de cette partie du pays en un jour consacrant la fête des religions endogènes. L’exercice est plaisant, mais pas facile, reconnait le président. Sauf que sa descente à Toucountouna, il la juge indispensable. Pour lui, c’est un devoir d’aller aussi dans les localités où l’action commune n’a pas encore eu une visibilité palpable. « Ce qui a commencé de manière magnifique et extraordinaire ailleurs va toucher ceux qui restent. Ce qui se passe de manière visible ailleurs ne tardera pas à se manifester ici aussi», a promis le chef de l’Etat.
« Lorsqu’on analyse les doléances faites en 2015-2016, on se rend compte que cinq ans après, des avancées notables s’observent dans tous ces domaines avec un rythme et une ampleur jamais notés en un quinquennat. Quand on revendique en estimant que le pays en est capable, on attend son tour et cela est un aspect important du bilan. Si partout ailleurs, la route, l’assainissement avancent, n’est-ce pas évident que ces exigences modestes et légitimes exprimées ici sont planifiées ? Toucountouna peut avoir désormais la certitude que l’assainissement et l’asphaltage vont commencer ici au titre de la phase 2 », a-t-il annoncé.
Le chef de l’Etat a expliqué à l’occasion que « nous avons aussi travaillé de sorte que l’eau potable ne soit plus une doléance répétitive un peu partout au Bénin. Les investissements sont faits, au titre de ce quinquennat, pour que d’ici fin 2022, l’accès à l’eau potable soit à portée pour tous ». Il va aussi insister sur le fait que cette façon de régler le problème de l’eau a été la méthode de travail de son gouvernement dans tous les domaines à savoir programmer et planifier la satisfaction des besoins des populations. Dans ce domaine en tout cas, le bilan est extraordinaire, lâche-t-il.
« Il y a cinq ans, personne ne pensait que le Bénin pouvait s’engager dans une telle dynamique. Il n’y a pas un seul domaine où les choses n’ont pas été planifiées ainsi. Il suffit de faire des choses à Natitingou pour penser que Toucountouna en est déjà dotée. Nous allons changer cette façon de voir et de faire les choses », s’est-il engagé.

LIRE AUSSI:  Clôture de la 2e session ordinaire de la Haac: D’importants dossiers étudiés au cours des travaux