Abattage des bêtes en divagation à Parakou: Une opération déclenchée pour le bonheur des détenus

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Abattage des bêtes en divagation à Parakou: Une opération déclenchée pour le bonheur des détenus

Le maire Inoussa Zimé Chabi et ses adjoints

L’abattage des animaux errants a démarré, samedi 25 septembre dernier à Parakou. Après avoir, pendant plusieurs mois, sensibilisé leurs propriétaires, les autorités municipales sont passées à la phase répressive. Le premier jour de l’opération a enregistré une cinquantaine de bêtes égorgées et remises à la prison civile de la ville.

LIRE AUSSI:  Fin du camp de football à Parakou: La contribution du Lsp à la formation des jeunes

Les animaux en divagation et leurs propriétaires ont vécu un sale temps samedi 25 septembre dernier à Parakou. Comme il l’avait annoncé, vendredi 24 septembre dernier à l’ouverture de la troisième session ordinaire de son Conseil municipal, le maire Inoussa Zimé Chabi a mis à exécution sa menace de faire abattre les bêtes errantes à travers la ville.
En effet, programmée depuis longtemps, par la municipalité de Parakou, l’opération d’abattage systématique des animaux en divagation a fini par démarrer samedi dernier. C’est, selon Romain Aballo, responsable en charge de la propreté, après plusieurs mois de sensibilisation sans gain de cause.
Démarrée très tôt, samedi 25 septembre dernier, l’opération a amené les acteurs chargés de l’exécution à parcourir tous les quartiers de la ville. Ce qui n’a laissé aucune chance aux moutons, cabris, chiens et porcs rencontrés. Encerclés, ils étaient pris, puis égorgés sur-le-champ. C’était sous le regard impuissant des riverains.
L’objectif de l’opération est de contraindre les propriétaires de ces animaux, sources de nombreux accidents dans la ville, à les garder dans des enclos, chez eux. Cela permet d’éviter qu’ils aillent disputer la circulation sur les voies, avec les usagers.
A l’arrivée, une cinquantaine de bêtes ont été abattues et leur viande convoyée à la prison civile de la ville. C’est pour le grand bonheur des détenus de cette maison d’arrêt, qui amélioreront ainsi leur quotidien pendant plusieurs jours.
Démarrée, l’opération ne devait pas s’arrêter. La divagation des animaux à Parakou a atteint un tel degré qu’elle doit se poursuivre.

LIRE AUSSI:  Gala international de boxe à Parakou: Commandant Boro en route pour son premier combat professionnel