Accès à la Tv satellite pour 200 villages:La Chine et le Bénin signent l’acte de remise du projet

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accès à la Tv satellite pour 200 villages:La Chine et le Bénin signent l’acte de remise du projet


A travers le projet « Accès à la télévision par satellite », la République populaire de Chine aux familles de 200 localités du Bénin d’accéder à un signal numérique. L’acte de réception et de remise du projet aux autorités béninoises a été signé par Peng Jing Tao, ambassadeur de Chine près le Bénin, et Ahmed Sacca Yarou, directeur de cabinet de la ministre du Numérique et de la Digitalisation, vendredi 20 novembre dernier à Vakon, dans la commune d’Akpro-Missérété.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la corruption et les infractions connexes: Un manuel lancé par les acteurs du programme PartiCiP II

La République populaire de Chine contribue à la réduction de la fracture numérique et au développement économique et social des populations des zones rurales du Bénin à travers le projet « Accès à la télévision par satellite » pour 200 villages du Bénin. Cette initiative a permis à ces villages d’accéder à un signal numérique à travers la distribution de kits de réception par satellite à des foyers et la formation de plus de 400 techniciens locaux.
Au cours de la signature de l’acte de réception et de remise, vendredi 20 novembre dernier à Vakon, dans la commune de Missérété, Joseph Hounkanrin Godonou, maire d’Akpro-Missérété, a témoigné sa gratitude à la République populaire de Chine pour avoir initié ce projet qui désormais permet à des familles béninoises de pouvoir s’abonner à la télévision numérique et d’en jouir. Au nom de son conseil communal, il se dit heureux du choix porté sur sa localité pour bénéficier de cet important projet. « Cette considération témoigne de votre volonté d’accompagner notre commune vers sa révolution numérique », a-t-il déclaré.
Peng Jing Tao, l’ambassadeur de Chine près le Bénin, se réjouit d’avoir tenu le pari de réaliser le rêve de milliers de Béninois qui pourront recevoir la télévision satellite gratuitement. Pour lui, la Chine a réussi à éliminer la pauvreté sur toute l’étendue de l’Empire du milieu et n’entend pas abandonner ses partenaires africains dont le Bénin.

LIRE AUSSI:  Journée de la biodiversité: L’ambassade de France fait découvrir son parc aux médias

Des populations impactées

Selon lui, ce projet va impacter plus de 600 000 Béninois. Satisfait du renforcement de la coopération entre le Bénin et la Chine, il a réitéré le soutien de la République populaire de Chine au Bénin. « Nous allons toujours accompagner notre ami, l’Afrique et le Bénin dans son développement », a-t-il conclu.
C’est l’occasion pour Ahmed Sacca Yarou, directeur de cabinet de la ministre du Numérique et de la Digitalisation, de saluer la vision du gouvernement béninois pour avoir autorisé ce projet initié en partenariat avec la coopération chinoise. « Les remerciements du gouvernement vont à l’endroit des partenaires techniques chinois et des membres du comité de mise en œuvre du projet pour les efforts consentis », a-t-il déclaré.

Pour lui, cette initiative s’est matérialisée par l’installation d’équipements de réception de la télévision par satellite dans 200 localités, sélectionnées sur la base de leur niveau de couverture télévisuelle. « Le modèle développé à cet effet a consisté à équiper des lieux publics pour permettre la réception gratuite de plus d’une vingtaine de chaînes dont la télévision nationale », a-t-il poursuivi. A l’en croire, cette cérémonie qui intervient à la veille de la célébration de la Journée mondiale de la télévision témoigne de l’intérêt du président Patrice Talon pour la Télévision numérique terrestre (Tnt). C’est pourquoi, il a invité les populations de toutes les localités bénéficiaires du projet à faire un bon usage des installations mises à leur disposition. « Les équipements qui ont été installés demeurent la propriété de la communauté. Chaque citoyenne et chaque citoyen est tenu d’en prendre un bon soin », a-t-il conclu.