Accès à l’eau potable: Des efforts à poursuivre en milieu rural

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accès à l’eau potable: Des efforts à poursuivre en milieu rural


L’accès à l’eau potable en milieu rural est l’une des actions salutaires du gouvernement. Les populations concernées ont bénéficié de diverses infrastructures réalisées grâce à l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (Anaep Mr) en charge de l’exécution du programme national pour l’accès universel à l’eau potable en milieu rural. Toutefois, des efforts restent à consentir pour atteindre un accès universel à l’eau potable à l’horizon 2030.

LIRE AUSSI:  Des droits et devoirs en matière de perquisition: Les conseils avisés de Me Charlos Agossou

La réalisation d’infrastructures d’accès à l’eau potable en milieu rural constitue un effort à perpétuer pour un accès universel à l’eau. Au regard des nombreux efforts consentis dans le secteur eau notamment en milieu rural, il est important de poursuivre les actions pour satisfaire ce besoin de la population qui, jusque-là, n’a pas encore accès à l’eau. Selon le rapport semestriel de suivi du patrimoine et de performance du service de l’eau de janvier à juin 2019, plusieurs adductions d’eau villageoise (Aev) ont été réalisées. Il est à noter qu’à terme, l’objectif est de maximiser le rendement global des ouvrages existants. Le Bénin dispose de 649 adductions d’eau villageoise (Aev) et de 185 postes d’eau autonomes (Pea). L’inventaire en cours de finalisation a permis de faire ressortir 141 Aev non fonctionnelles dont 49, 43 et 49 respectivement dans les premier, deuxième et troisième périmètres d’affermage. Ce dysfonctionnement est dû aux pannes du groupe électrogène et de la pompe. A cela s’ajoutent des ressources en eau non disponibles et le rendement technique très faible, etc.
Le rapport a toutefois précisé que la mise en œuvre du Programme national pour l’accès universel à l’eau potable en milieu rural permettra à l’Agence de réaliser à court terme les Aev dont 24 sur le budget national et pour lesquelles les travaux sont en cours de réalisation, 47 sur le projet Eximbank. Il faut remarquer que les Aev en cours de réalisation ou en phase de démarrage ont parfois des tailles couvrant plusieurs villages et assimilables à des Systèmes d’approvisionnement en eau potable multi villages (Saepmv).
En juin 2019, précise le rapport, l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (Anaep Mr) a travaillé à faire réaliser seize (16) premiers Systèmes d’approvisionnement en eau potable multi villages (Saepmv) à travers le Projet d’approvisionnement en eau potable en milieu rural et d’assainissement des eaux usées urbaines (Peprau). L’année 2019 a été marquée également par la réalisation de trois (3) Saepmv sur le programme OmiDelta et trente et un (31) autres Saepmv sur le programme Aqua-Vie. « La tendance sera à la hausse, de façon évolutive pour atteindre 618 Saepmv en plus ou en renforcement ou mise en conformité des infrastructures existantes par les opérateurs régionaux afin de rehausser de façon significative le taux de desserte en un temps record », a indiqué le rapport.

LIRE AUSSI:  Appui à la formalisation des demandes d’acte de naissance sécurisé: L’Anip déploie ses agents dans les ministères

Taux de desserte

Relativement au nombre de branchements particuliers et de branchements non domestiques communautaires recensés, les données recueillies lors de l’inventaire pour les deux types de branchements révèlent 11 584 branchements particuliers, selon le rapport. Les deux types de branchements étant les premiers points d’accès des Aev installés dans les concessions et les lieux publics. Concernant le nombre de bornes-fontaines recensées, le Bénin en compte 7367 identifiées à fin juin 2019, sur la plateforme mWater. Dans la dynamique de l’accès universel à l’eau potable, il est à souligner qu’après l’installation des opérateurs régionaux en cours de recrutement, les extensions vont permettre l’installation de nouvelles bornes-fontaines. Le taux de desserte en milieu rural au niveau national en 2017 est de 42 %. La plateforme a affiché un taux de 53 % calculé sur la base de la moyenne des taux de desserte de chaque département sans prendre en compte les points d’accès non fonctionnels. Le taux national, tous ouvrages modernes confondus, est de 42 %. Il y a lieu de poursuivre les efforts et les investissements pour atteindre un taux plus élevé dans la perspective de l’accès universel à l’eau potable à l’horizon 2030.

LIRE AUSSI:  Promotion de la destination Mono:Les hôteliers formés sur les techniques de marketing