Accès à l’eau potable en milieu rural au Bénin: Le taux de desserte établi à 70,16 % à fin 2020

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accès à l’eau potable en milieu rural au Bénin: Le taux de desserte établi à 70,16 % à fin 2020


Le taux de desserte en eau potable en milieu rural s’est établi à 70,16 % à fin 2020, contre 53,70 % en 2019 au Bénin. Ce bond quantitatif augure de l’atteinte à brève échéance de l’accès universel des populations au liquide vital, avec les projets en cours.

LIRE AUSSI:  Programme spécial d’insertion des jeunes dans l’emploi: 885 candidats pour démarrer la phase pratique du Psie

Sept Béninois sur 10 ont désormais accès à l’eau potable en milieu rural. Le taux de desserte national en eau potable en milieu rural s’est établi à 70,16 % à fin 2020 contre 53.70 % en décembre 2019
(42 % en 2017), selon le Rapport semestriel (juillet – décembre 2020) de suivi du patrimoine et de performance du service de l’eau. Cette cinquième édition du rapport intègre tous les ouvrages modernes fournissant de l’eau potable dans le calcul du taux: adductions d’eau villageoises (Aev: 31,78 %), postes d’eau autonomes (Pea : 2,21 %) et forages équipés de pompe à motricité humaine (Fpmh : 36,17 %).
A fin décembre 2020, le patrimoine hydraulique rural compte au total 651 systèmes d’approvisionnement en eau potable (Aep) avec 656 réservoirs existants. On dénombre 679 stations de pompage alimentées par 427 groupes électrogènes, 174 branchements au réseau conventionnel de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) et 112 champs solaires. Quant au réseau de distribution d’eau potable, sa longueur totale à fin décembre 2020 est estimée à 4122,88 km linéaires.
Les données révèlent 13 201 branchements particuliers et communautaires qui sont les premiers points d’accès des Aev installées dans les concessions et les lieux publics. Il est noté 7657 bornes-fontaines (Bf) fonctionnelles, soit une augmentation de 199 Bf au cours du dernier semestre 2020 avec la mise en service de 26 nouvelles Bf et de deux nouveaux systèmes d’Aep réceptionnés fin décembre et la remise en service de 173 anciennes Bf précédemment abandonnées.
Il a été inventorié 200 postes d’eau autonomes (Pea) contre 185 en 2019: 15 nouveaux postes étant réceptionnés en 2020 à Allada et Tori-Bossito dans le cadre du Programme global d’approvisionnement en eau potable de 200 écoles.

LIRE AUSSI:  Annonce du dragage sectoriel du Lac Ahémé:  De beaux jours pour la pêche

Mailler le territoire

Dans la mise en œuvre du Plan directeur d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (Pdaepmr 2017 – 2030), en partenariat avec les communes du Bénin, un programme national d’investissements prévoit de mailler le territoire rural avec la réalisation de 614 Systèmes d’approvisionnement en eau potable multi-villages (Saepmv), prenant en compte tous les villages et arrondissements ruraux de 11 des 12 départements du territoire béninois (sauf le Littoral). Si les études d’avant-projet sommaires de ces infrastructures ont été déjà réalisées et validées avec les élus locaux, l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (Anaepmr) a engagé à court terme 156 systèmes d’Aep pour desservir 1 896 578 personnes additionnelles en milieu rural à la réception des ouvrages et impacter 3 659 584 personnes à l’échéance 2040.

Entre autres, elle a inscrit à titre exceptionnel sur son programme d’investissement le Projet eau potable pour école à cantine (Pepec) conçu pour alimenter de manière continue 157 écoles réparties dans neuf départements : Atacora, Donga, Borgou, Zou, Collines, Mono, Couffo, Ouémé, Plateau. Au nombre des ouvrages, 123 Pea solaires de type démontable et à réservoir alimentaire seront installés.
Aussi, l’Agence prévoit-elle de corriger progressivement le déséquilibre relatif aux populations non encore pourvues d’aucune source d’eau améliorée, à travers la construction de 77 nouveaux Saepmv, afin de desservir une population de 1 266 014 personnes additionnelles à la livraison des ouvrages, et de 2 442 866 en 2040
30 systèmes d’Aev suivis

LIRE AUSSI:  En visite à Washington: Les assurances de la haute sphère des finances

Le rapport de juillet – décembre 2020 fait un focus sur les résultats du suivi de gestion de 30 systèmes d’Aev en phase pilote de suivi de gestion via la plateforme Utility85 depuis avril 2020 dans le cadre du déploiement des services de gestion et des services additionnels. Ils sont gérés par 23 fermiers et répartis dans 20 communes de trois périmètres d’affermage.
En fait, la gestion des Aev en milieu rural souffre du manque de compétences au niveau de certains acteurs communaux, du manque d’entretien préventif des infrastructures et équipements, du faible taux de couverture des frais d’exploitation et d’entretien, de la vétusté du réseau de distribution, de la baisse du rendement technique et de la non-transparence dans la gestion des redevances dues par les fermiers actuels.
Le défi reste alors la durabilité des services publics de l’eau potable afin d’assurer la satisfaction constante des besoins des usagers. Pour y parvenir, un plan de remise en état de fonctionnalité de 191 Aev en panne est inscrit en mesure d’urgence ainsi qu’un plan de mise en conformité de l’ensemble des Aev existantes avec les futurs opérateurs régionaux en cours de recrutement. Un service de paiement mobile a été mis en place en accord avec les fermiers pour une meilleure gestion. Ainsi, depuis le démarrage du test de paiement en août 2020 par mobile money, 1976 paiements de factures d’eau ont été effectués par 708 abonnés sur 3085 soit (22,95 %) pour un montant total de 9 081 300 F Cfa sur 22 Aev (soit 73 %). La mise en application de ce service connaît une adhésion progressive des abonnés, le taux de recouvrement est passé de 65,20 % à 83,55 % au dernier semestre 2020.
C. U. P.

LIRE AUSSI:  Recours pour violation de l’article 37 alinéa 2 du Code électoral: La Cour constitutionnelle donne raison à la Cena