Accès à l’enseignement à distance dans le monde en temps de Covid-19: L’Unicef redoute une crise de l’apprentissage

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accès à l’enseignement à distance dans le monde en temps de Covid-19: L’Unicef redoute une crise de l’apprentissage


La crise du Covid-19 gagne du terrain avec son lot d’inégalités dans le monde, notamment dans le domaine de l’éducaion. Les écoliers qui suivent les cours à distance en raison de la pandémie semblent plus exposés à une crise de l’apprentissage. L’Unicef craint une aggravation de la crise mondiale de l’apprentissage, compte tenu des inégalités d’accès aux outils et à la technologie. Le nombre d’enfants affectés par la fermeture des écoles en dit long sur l’inquiétude de l’institution.
« Alors que près de 1,2 milliard d’écoliers sont toujours affectés par les fermetures d’écoles et se heurtent aux réalités de l’apprentissage à distance en raison de la pandémie du Covid-19, l’Unicef redoute que les inégalités d’accès aux outils et à la technologie aggravent la crise mondiale de l’apprentissage », peut-on lire dans la note d’information rendue publique par l’Unicef le 5 juin dernier.
Selon l’institution, l’apprentissage à la maison n’est pas autant bénéfique aux enfants. « L’accès à la technologie et au matériel nécessaires pour assurer la continuité de l’apprentissage pendant la fermeture des écoles n’est pas du tout le même pour tous. Or, les enfants qui bénéficient d’un soutien restreint à l’apprentissage à la maison n’ont presque aucun moyen de poursuivre leur éducation. Il est crucial de fournir un éventail d’outils d’apprentissage et d’élargir rapidement l’accès à internet pour chaque école et chaque enfant », indique Robert Jenkins, chef de l’Education de l’Unicef.
La maladie à coronavirus vient fragiliser davantage le système éducatif mondial. « Nous étions déjà confrontés à une crise de l’apprentissage avant le  Covid-19. Nous faisons désormais face à une fracture encore plus importante et à une crise plus grave », se désole-t-il.
L’Unicef élabore en cinq points les faiblesses des dernières données sur l’apprentissage à distance : internet, télévision, radio, messagerie-médias sociaux et électricité.
S’agissant de l’accès à internet, des disparités s’observent entre l’Afrique et les autres pays du monde. Moins d’un quart de la population a accès à internet dans la majorité des pays d’Afrique alors que moins de la moitié y accède dans plusieurs autres pays du monde. Ces données se répercutent sur les compétences de base en lecture des enfants qui n’y ont pas accès, fait observer l’Unicef. Le même constat est fait au niveau des enfants n’ayant pas accès au poste téléviseur et à la radio.
L’accès à l’énergie électrique est également source de profondes inégalités entre les ménages les plus riches et les plus pauvres. « Presque toutes les technologies utilisées pour assurer la continuité de l’éducation durant la fermeture des écoles fonctionnent à l’électricité. Pourtant, sur 28 pays, seulement 65 % des ménages du quintile le plus pauvre sont raccordés à l’électricité, contre 98 % des ménages du quintile le plus riche », renseigne la fiche d’information.
.
Apprentissage à distance : progrès mondiaux

LIRE AUSSI:  Installation au Bénin du distributeur agréé des matériels électriques Legrand: Cper, le premier showroom pour la promotion de l’énergie propre

Le Bénin n’est pas resté en marge des progrès mondiaux concernant l’apprentissage à distance. Le pays a développé plusieurs applications pour aider les écoliers à étudier à la maison, comme s’ils étaient à l’école. L’initiative ‘’l’école à la maison’’, expérimentée dans plusieurs pays durant la pandémie du Covid-19, n’a pas été moins concluante au Bénin. Au niveau de toutes les classes de l’enseignement primaire n’ayant pas encore effectué la reprise après la levée du cordon sanitaire, beaucoup d’apprenants continuent de bénéficier des cours en ligne via WhatsApp et d’autres applications.
Cette dynamique s’observe également au plan africain et international et les expériences de cours à distance varient d’un pays à un autre. En Somalie, des leçons enregistrées à visionner hors ligne sont chargées sur des tablettes fonctionnant à l’énergie solaire et mises à la disposition des enfants. Ces leçons vidéo sont aussi diffusées sur des canaux de médias sociaux tels que WhatsApp et Facebook ainsi qu’à la radio et à la télévision.
En Côte d’Ivoire, au Nigeria et en République démocratique du Congo, les gouvernements travaillent avec des prestataires de services locaux afin de fournir aux élèves du primaire et du premier cycle du secondaire des cours en ligne, à la radio, à la télévision ou sur des supports imprimés.

LIRE AUSSI:  Match amical Bénin-Guinée: Victoire des Ecureuils sur le Syli national