Accessibilité aux résultats des examens et concours nationaux: Le gouvernement innove avec la plateforme «eResultats»

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accessibilité aux résultats des examens et concours nationaux: Le gouvernement innove avec la plateforme «eResultats»


Entouré d’un collège de collègues du gouvernement, Abdoulaye Bio Tchané, ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, a procédé, hier jeudi 23 juillet, au lancement officiel de la plateforme “eResultats”. Une innovation de taille qui vient simplifier et faciliter l’accessibilité et la disponibilité des résultats des examens et concours nationaux.

LIRE AUSSI:  Gestion des déchets dans le Grand Nokoué : des détails sur la fin de la gratuité

Bonne nouvelle pour les élèves, collégiens, lycéens, étudiants et même les citoyens : il est désormais possible d’avoir accès aux résultats des examens et concours nationaux sans se déplacer. Le gouvernement béninois vient de lancer le portail “eResultats”. Cette plateforme numérique permettra aux candidats aux divers examens et concours nationaux de consulter en ligne et de recevoir dans leur boite mail, les résultats de leurs examens dès la fin des délibérations, sans se déplacer vers les lieux d’affichage habituels. Les 451.117 candidats ayant passé les examens du Cep, du Bepc et du Bac au titre de l’année académique 2019-2020 en seront les premiers bénéficiaires. Procédant au lancement de ce portail numérique, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané précise : « La plateforme eResultats que nous lançons officiellement ce jour, a pour vocation, au-delà de la digitalisation de la consultation des résultats des examens et concours nationaux, la simplification et la vulgarisation des usages numériques dans le quotidien des citoyens en général et des élèves, lycéens et étudiants en particulier ».

Dans le contexte de la Covid-19, cette innovation vient à point nommé, pour épargner aux candidats un potentiel risque de propagation lors de la proclamation des résultats. C’est alors avec enthousiasme que le ministre d’Etat ajoute : « Ma joie est d’autant plus grande que depuis la survenue de la pandémie du coronavirus, notre pays fait contre mauvaise fortune, bon cœur. Imaginez en cette période les foules habituelles dans nos centres d’examen, attendant la proclamation des résultats ! Imaginez le risque élevé de contagion que représentent ces regroupements de masse au moment de la pandémie du coronavirus ! Imaginez enfin la crainte mais surtout l’impuissance des parents des plus de 450 mille candidats aux Cep, Bepc et Bac 2020 face à cette situation ! La plateforme eResultats vient dissiper pour toujours ces craintes légitimes. A n’en point douter, nous venons de faire une grande avancée ».
Faut-il le rappeler, l’élaboration, la conception et la mise en service de cette plateforme sont l’aboutissement d’un processus soigneusement conduit par le ministère du Numérique et de la Digitalisation, les ministères des trois ordres d’enseignement et l’Agence des services et systèmes d’information. Le ministre d’Etat a d’ailleurs salué la ministre du Numérique et de la Digitalisation et les ministres des trois ordres d’enseignement pour leur implication personnelle et leur synergie d’action. « Ce jour jeudi 23 juillet 2020 marque un tournant clé pour les secteurs de l’Education et de la Digitalisation dans notre pays. Deux secteurs prioritaires pour le gouvernement du président Patrice Talon car nous en avons fait des leviers du développement de notre pays. Nous célébrons également ce jour un exemple de collaboration réussie entre plusieurs structures de l’administration publique, qui aux yeux de beaucoup n’ont aucun lien. Pas à pas, mais avec certitude et assurance, nous tendons vers cette « administration intelligente », que nous impose l’évolution des Technologies de l’Information et de la Communication », a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI:  Gestion des universités nationales du Bénin : les hommes de la révolution

“eResultats” : un bouquet d’offres

La plateforme “eResultats” vise à faciliter l’accès des candidats aux résultats des différents examens et concours à travers l’instantanéité dans la consultation des résultats et la limitation des déplacements ; à centraliser l’information sur les examens et concours nationaux ; à mutualiser la publication des résultats des examens et concours nationaux via un portail unique ; à offrir de la transparence et de la visibilité aux citoyens béninois sur les résultats des examens. Ce portail numérique offre une gamme de services. Il est accessible via l’adresse web www.eresultats.bj. Pour consulter ses résultats, il suffira simplement de renseigner et de valider les informations personnelles notamment le nom, les prénoms et le numéro de table. En outre, ce portail offre la possibilité de se pré-inscrire et de s’enregistrer pour recevoir par mail, les résultats des examens dès la fin des délibérations. Aussi,
les candidats pourront consulter les corrigés-types des épreuves des examens.

LIRE AUSSI:  Gestion des déchets dans le Grand Nokoué : des détails sur la fin de la gratuité

Et cela commence avec l’édition 2020. Par conséquent, les résultats du Certificat d’études primaires, du Brevet d’études du premier cycle et du Baccalauréat 2020 seront disponibles dès la fin des délibérations, aux dates prévues. Pour les examens dont les résultats sont donnés en deux temps (examens à épreuves écrites et orales), la liste des candidats admissibles sera disponible sur la plateforme dès la fin de la première délibération, puis les résultats définitifs des candidats admis seront publiés après les oraux. Pour ce qui concerne les examens nationaux de cette année, les premiers résultats, notamment ceux du Bepc, seront disponibles dès le 2 août 2020. Progressivement, la plateforme intégrera les autres examens et concours. Il s’agit bien d’un bouquet avantageux que l’actuel gouvernement met à la disposition de la présente génération et de celle à venir. Au ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané de témoigner : « Pour beaucoup de ma génération, c’est une réalité dont nous ne pouvions même pas rêver. A Djougou, pour mon Cepe, j’ai dû me rendre avec les dizaines d’autres de mon âge à l’école Urbaine Centre pour lire mes résultats. Demain, mon neveu Moussa pourra lire ses résultats de la maison familiale ».

LIRE AUSSI:  Tournée nationale du chef de l’Etat : Les populations de Savè émerveillées

Le Bénin en pleine révolution numérique

Le gouvernement évolue progressivement vers la concrétisation de son ambition de faire du Bénin la plateforme numérique de la sous-région. Depuis quelques années, le numérique révolutionne tous les secteurs d’activité. Il n’y a pas de domaine où le numérique ne passe et repasse. A l’occasion du lancement officiel de la plateforme “eResultats”, ce jeudi 23 juillet, la ministre du Numérique et de la Digitalisation fait savoir que cette innovation s’inscrit dans le Programme d’action du gouvernement. « L’initiative de la plateforme “eResultats” n’est que la conséquence de la dynamique du gouvernement et de la vision du chef de l’Etat de faire du Bénin, la plateforme du service numérique », a soutenu la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou. C’est pour relever le défi de la digitalisation complète du service public que le chef de l’Etat a consacré un département ministériel au numérique et à la digitalisation.

Le ministre d’Etat n’a pas manqué de reconnaître l’engagement de la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou dans la révolution numérique que connaît le Bénin : « Le Programme d’action du gouvernement a placé le numérique parmi les secteurs phares et ceux faisant l’objet d’investissements massifs. Depuis quatre ans, le secteur est en pleine mutation dans notre pays. Les choses avancent encore plus vite depuis que madame Aurélie Adam Soulé Zoumarou est à la tête de ce département ministériel. Sa compétence, son dynamisme et son engagement personnel permettent à notre pays de réussir la transition numérique. Madame la ministre, vous avez mes félicitations et mes encouragements, ceux du chef de l’Etat et de tout le gouvernement », a affirmé le ministre d’Etat.