Accident de circulation à Gbégamey : Un camion benne explose la cheville à un passant

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accident de circulation à Gbégamey : Un camion benne explose la cheville à un passant


Un cas d’accident de circulation a été enregistré dans la soirée de ce vendredi 28 août, à Cotonou, sur le chantier de construction de la rue 11.002 menant du marché Gbégamey vers la Bourse du travail (non loin du carrefour après le marché).

LIRE AUSSI:  Face aux récriminations du président de l’Anlc: La Céna dénonce un manque de professionnalisme et d’objectivité

Pas de dégât matériel ni de perte en vie humaine mais un homme blessé à la cheville gauche, a été conduit d’urgence à l’hôpital par les sapeurs-pompiers.

Selon les recoupements effectués sur les lieux du drame, l’homme blessé évoluait à pieds en direction de la Bourse du travail quand le camion, rempli de sable, qui faisait sa reverse dans la même direction, l’a fauché par dernière et lui a disjoncté la cheville gauche. D’autres informations font état de ce que l’homme serait en train de traverser la voie du côté des rails vers le sens opposé, quand l’accident est survenu. Mais toujours est-il que l’individu blessé n’a pas vu le camion venir et le conducteur du véhicule, lui non plus, ne l’a aperçu. D’après plusieurs témoins, le passant a eu la vie sauve grâce à un altruiste qui l’aurait tiré, in extremis, des roues du véhicule.

En outre, plusieurs témoins de la scène ont déploré le fait que le conducteur du véhicule ait pris le maquis juste après l’accident. Contre ce genre de propos, un des responsables de l’entreprise affirme que le chauffeur a bien fait de quitter les lieux car le risque de lynchage est élevé. Concernant le blessé, il n’y a pas de quoi à s’inquiéter pour lui. Il sera pris en charge par l’entreprise, assure ce responsable.

LIRE AUSSI:  Adhésion au Bloc progressiste: Boniface Yêhouétomè soutenu par ses militants à Tindji-Kpozoun

Profitant de la présence de la presse, les riverains du quartier ont exprimé leur ras-le-bol face à la misère que leur infligent les véhicules de l’entreprise en charge des travaux. Selon eux, les camions et autres véhicules de la société ne font que circuler à vive à allure de rues en rues avec des accidents à la clé. Un avis que plusieurs agents de l’entreprise ne partagent guère.