Accident de circulation à Guézin dans la commune de Comé: Un mort et deux véhicules propulsés dans le lac Ahémé

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accident de circulation à Guézin dans la commune de Comé: Un mort et deux véhicules propulsés dans le lac Ahémé


Une voiture de cinq places a été percutée, hier mercredi 20 mai, le temps d’un chargement, par un camion sur le pont traversant le village Guézin dans la commune de Comé. Le heurt très violent a propulsé les deux véhicules dans le lac Ahémé faisant un mort et des blessés.

LIRE AUSSI:  Challenge des 1000: Les jeunes entrepreneurs invités à candidater avant vendredi prochain

Juste un bout de l’épave d’un camion flottant à la surface de l’eau. C’est ce qui reste de la collision survenue hier mercredi 20 mai à Guézin entre un camion et une voiture de transport en commun de cinq places. La voiture est entièrement immergée au fond du lac Ahémé, selon les riverains qui ont pu sauver de la noyade deux des passagers et extirper un corps sans vie.

Pour en revenir aux faits suivant des témoignages, c’est après avoir heurté le véhicule de transport en commun que le camion l’a entraîné dans sa course du côté où les garde-fous du pont ont été démolis 72 heures plus tôt. La voiture percutée était stationnée aux abords de la route inter-Etats Cotonou-Lomé au niveau du village de Dégbocodji dans l’arrondissement d’Agatogbo. Elle voulait prendre un client en partance pour Lomé au Togo, la destination des deux véhicules accidentés. Il a donc suffi de ce temps, raconte Augustin Dégbo qui aidait au chargement, pour que le camion vienne dans sa course percuter la voiture, les entraînant tous les deux hors de la chaussée. Un accident qui aurait pu être évité, se défend le conducteur du camion Romuald Saoussi.
Pour l’heure, les deux conducteurs sont gardés à la Brigade territoriale de Comé. Le défunt, né en 1967 est de nationalité togolaise, renseigne l’un des responsables de ladite brigade, Taofic Gado. Il est le seul mort enregistré parmi les passagers du transport en commun. Les deux occupants du camion, le chauffeur et son apprenti, ont été sauvés de la noyade par Augustin Dégbo et ses voisins. Sur les lieux de l’accident, plusieurs unités des forces de l’ordre font la veille en attendant le déploiement de l’équipement nécessaire en vue de faire un bilan exhaustif du drame.

LIRE AUSSI:  Solidarité de la Fondation Boa-Bénin dans l’éducation: Le Ceg Sèhouè et l’Epp Fidjrossè Kpota impactés