Accidents divers à Cotonou ce week-end: L’essence frelatée fait encore parler de lui, un homme se transforme en canard

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accidents divers à Cotonou ce week-end: L’essence frelatée fait encore parler de lui, un homme se transforme en canard


La ville de Cotonou a été le week-end dernier objets de divers évènements dont deux ne manquent pas de retenir l’attention. Il s’agit d’un incendie causé par l’essence de contrebande et d’un accident de circulation au cours duquel un individu se serait transformé en canard.

LIRE AUSSI:  Formation à l’entrepreneuriat: Six étudiants d’Esperanza témoignent de leur stage en France

Un véhicule consumé, deux motos communément appelés Djènanan également consumées, des commerces en flammes, plusieurs biens en cendres. C’est le bilan sommaire d’un incendie qui a dicté sa loi en fin de soirée du samedi 12 septembre dernier au quartier Kindonou à Cotonou. Le drame est survenu alors même que le propriétaire du véhicule immatriculé AX 8585 avait stationné devant un étalage de vente d’essence de contrebande pour se faire servir. Tâche à laquelle le vendeur allait consentir lorsque par imprudence, il a laissé tomber une grosse bouteille contenant 20 litres d’essence. Une bouteille dont le contenu devrait être vidée dans le réservoir de la voiture. Selon les témoignages recueillis, le liquide inflammable déversé aurait entretemps été en contact avec le pot d’échappement de la voiture du client. Ce qui a engendré l’incendie. Les autres bidons et bouteilles de l’étalage contenant de l’essence étant à proximité, les flammes ont trouvé du renfort et se sont très vite propagées sur tout ce qui leur était voisins. Le bilan du drame aurait été assez important si, en amont, les populations n’avaient pas été promptes dans leur réaction face aux flammes qui ont néanmoins engloutis outre la voiture, deux motos, une boutique de vente de produits divers et bien d’autres choses. Ensuite, en aval, il y a eu l’arrivée des soldats du feu, les éléments du Groupement des sapeurs-pompiers. Lesquels ont réussi à délivrer le véhicule presque entièrement déjà consumé, avant de dompter les flammes. L’une des concessions situées sur le périmètre aurait d’ailleurs pu être entièrement brûlés, mais leur présence a contribué à limiter le drame.

LIRE AUSSI:  Jeu concours Capsules Coca-Cola/Sobebra: Albérique Tchétinmè enlève la 2e voiture Toyota Rush

Les populations ont assisté non sans peine à cet ultime drame qui, selon elles, ramènent sous les feux de la rampe, le débat autour de la commercialisation aux abords des voies des produits pétroliers illicites.
Presqu’au même moment, un peu plus loin vers Houéyiho, les populations ont été témoins d’un fait peu ordinaire. Le conducteur d’une voiture qui essayait d’éviter un passant qui traverserait la voie a fini par se retrouver dans le décor dans sa voiture, traversant ainsi les piliers mis en place pour séparer la voie bitumée avant de se retrouver tout ensanglanté du côté opposé avec son véhicule presque irrécupérable. Mais juste après le choc, l’individu qu’il essayait d’éviter aurait disparu de la vue des témoins. En ses lieu et place, ils n’auraient vu qu’un canard qui s’est mis à courir. Une situation étrange qui a retenu leur attention et qui les a obligés à attraper le fameux oiseau pour «éclaircissement», ont-ils dit.

LIRE AUSSI:  Visite des chantiers financés par le Japon: Des actes salutaires qui consolident la coopération nippo-béninoise