Accord de financement entre la Bid et le Bénin: 12 milliards F Cfa pour les chaînes de valeur riz et maïs

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accord de financement entre la Bid et le Bénin: 12 milliards F Cfa pour les chaînes de valeur riz et maïs


Le Groupe de la Banque islamique de développement (Bid) a approuvé, en faveur du Bénin, un financement de 18,40 millions de dollars Us, soit environ 12,2 milliards F Cfa pour la mise en œuvre du Projet intégré de développement des chaînes de valeur agricoles (Pidcdva). La signature d’accord a eu lieu, le 15 octobre dernier à Washington entre Romuald Wadagni, ministre d’État chargé de l’Économie et des Finances, et Dr Muhammed Sulaiman Al-Jasser, président du Groupe de la Bid, en marge des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (Fmi).
La mise en œuvre du projet permettra d’améliorer la productivité du riz et du maïs et les revenus au profit des agriculteurs. Il est question de stimuler ce sous-secteur afin de promouvoir la diversification économique, la sécurité alimentaire, les opportunités d’emplois durables et d’améliorer les moyens de subsistance des populations.
Pour ce faire, diverses activités seront menées dans le cadre du projet, notamment la réhabilitation de nouveaux bas-fonds avec des schémas d’irrigation adéquats, l’accès à des semences améliorées pour le riz et le maïs, la réhabilitation de routes de desserte et de réservoirs d’eau. L’accès aux équipements agricoles et de pré-récolte modernes, la construction et l’équipement de magasins de stockage, de complexes d’étuvage du riz, d’aires de séchage, sont aussi en ligne de mire.
Le projet sera déployé dans seize communes à savoir
Banikoara, Bantè, Bembèrèkè, Dassa-Zoumè, Glazoué, Kalalé, Kandi, Karimama, Malanville, N’dali, Nikki, Savalou, Savè, Sinendé et Tchaourou. Cette zone d’intervention couvre près de 70 % du potentiel agricole du pays regroupant trois pôles de développement agricole que sont: pôle 1 (Vallée du Niger), pôle 2 (Alibori Sud et Borgou Nord) et la partie sud du pôle 4 ?
Claude Urbain PLAGBETO

LIRE AUSSI:  Gouvernance économique en Afrique: Une stratégie globale pour la relance post-Covid

Le Groupe de la Banque islamique de développement (Bid) a approuvé, en faveur du Bénin, un financement de 18,40 millions de dollars Us, soit environ 12,2 milliards F Cfa pour la mise en œuvre du Projet intégré de développement des chaînes de valeur agricoles (Pidcdva). La signature d’accord a eu lieu, le 15 octobre dernier à Washington entre Romuald Wadagni, ministre d’État chargé de l’Économie et des Finances, et Dr Muhammed Sulaiman Al-Jasser, président du Groupe de la Bid, en marge des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (Fmi).
La mise en œuvre du projet permettra d’améliorer la productivité du riz et du maïs et les revenus au profit des agriculteurs. Il est question de stimuler ce sous-secteur afin de promouvoir la diversification économique, la sécurité alimentaire, les opportunités d’emplois durables et d’améliorer les moyens de subsistance des populations.
Pour ce faire, diverses activités seront menées dans le cadre du projet, notamment la réhabilitation de nouveaux bas-fonds avec des schémas d’irrigation adéquats, l’accès à des semences améliorées pour le riz et le maïs, la réhabilitation de routes de desserte et de réservoirs d’eau. L’accès aux équipements agricoles et de pré-récolte modernes, la construction et l’équipement de magasins de stockage, de complexes d’étuvage du riz, d’aires de séchage, sont aussi en ligne de mire.
Le projet sera déployé dans seize communes à savoir
Banikoara, Bantè, Bembèrèkè, Dassa-Zoumè, Glazoué, Kalalé, Kandi, Karimama, Malanville, N’dali, Nikki, Savalou, Savè, Sinendé et Tchaourou. Cette zone d’intervention couvre près de 70 % du potentiel agricole du pays regroupant trois pôles de développement agricole que sont: pôle 1 (Vallée du Niger), pôle 2 (Alibori Sud et Borgou Nord) et la partie sud du pôle 4 ?
Claude Urbain PLAGBETO

LIRE AUSSI:  Amélioration des performances de gestion des entreprises: Le CEPAG met en ligne son centre de documentation et son bulletin d’information