Accueil triomphal du chef de l’Etat à Ouidah: Deux kilomètres de haie d’honneur pour Patrice Talon

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Accueil triomphal du chef de l’Etat à Ouidah: Deux kilomètres de haie d’honneur pour Patrice Talon


Déjà 19 jours que le président Patrice Talon sillonne tout le Bénin pour rendre compte de son action aux populations. Mais ce mardi 8 décembre, la cité des Kpassè était dans une ferveur exceptionnelle marquée par un dispositif colossal d’accueil sur une longue distance. Un signe de fierté mais surtout d’hospitalité et de reconnaissance, généré par un bilan élogieux après environ cinq ans de gouvernance.

LIRE AUSSI:  Grand renouveau de la nation chinoise: Un processus historique irréversible

Sur environ deux kilomètres le long de la rue menant à la Maison de la culture de Ouidah se déploient des groupes d’animation qui pour exécuter des chants et danses, qui pour scander des slogans ou des panégyriques.
L’entrée de Patrice Talon dans la ville de Ouidah en cet après-midi du mardi 8 décembre est édifiante. Tout porte à croire que la ville s’est arrêtée un moment pour accueillir son hôte de fils. Boutiques, commerces, maquis, restaurants ont gardé leurs portes closes. A mesure que l’on avance dans la ville, des posters géants à l’effigie du chef de l’Etat témoignent de la satisfaction de sa commune d’origine face à l’œuvre de bâtisseur qu’il accomplit à la tête du pays. Immeubles, murs, panneaux… tout a été mis à contribution pour mettre en exergue les qualités du président Patrice Talon et exprimer surtout la fierté qu’éprouve Ouidah pour l’honneur qu’il lui fait.
Une ville très enthousiasmée et dont les populations se sont massivement mobilisées pour rallier les alentours de la Maison de la culture, lieu retenu pour la séance de reddition de comptes du président de la République. Pour gagner les lieux, un bain culturel et même touristique s’est imposé à l’hôte à travers tout ce que peut revendiquer d’attrayant la cité des Kpassè. Environ une quarantaine de revenants «Egoungoun», des dizaines de gardiens de nuit, des dizaines de danseurs pour l’honorer.
Le chef de l’Etat n’en était lui-même pas moins fier. A travers des gestes de mains, des signes approbateurs, il laissait voir que le premier des Béninois n’est pas insensible à cet accueil à lui réservé par sa cité d’origine. C’est l’ambiance qui a précédé la reddition de comptes proprement dite. Séance au cours de laquelle l’on ne pourrait occulter le tourisme, première richesse de Ouidah.

LIRE AUSSI:  Pour faux et usage de faux en écriture publique: Le Dg/Soneb et trois collaborateurs écroués