Acte 1 de la causerie-débat ‘’Les mardis de la Chine’’: La célébration du centenaire du Parti communiste chinois au menu

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Acte 1 de la causerie-débat ‘’Les mardis de la Chine’’: La célébration du centenaire du Parti communiste chinois au menu


La République populaire de Chine célèbrera le centenaire du Parti communiste chinois en juillet prochain. L’ambassadeur chinois près le Bénin, Peng Jingtao, a présenté la contribution de ce parti au développement du pays de même que les activités prévues au Bénin dans ce cadre. C’est à travers l’acte 1 de la causerie-débat dénommée ‘’Les mardis de la Chine’’ organisée, mardi 15 juin dernier par le réseau ‘’Médias pour la coopération sino-béninoise’’.

LIRE AUSSI:  Camp médical à Bétérou: Ahmadiyya dépiste 145 patients de la hernie et de la prostate


La causerie-débat dénommée ‘’Les mardis de la Chine’’ a démarré, mardi 15 juin dernier à Cotonou. Il s’agit d’un programme mensuel initié par le réseau ‘’ Médias pour la coopération sino-béninoise’’ et qui a pour objectif de présenter aux professionnels des médias les actions, avancées et perspectives de la coopération entre le Bénin et la Chine. L’acte 1 de cette série de causeries-débats présenté par Saturnin Hounkpè, président dudit réseau, a reçu Peng Jingtao, ambassadeur de la République populaire de Chine près le Bénin. Ce dernier a passé au peigne fin la contribution du Parti communiste chinois au développement de la Chine et ses actions dans le pays sans oublier les activités au menu de la célébration de ce centenaire.
Le diplomate chinois démontre que sans le Parti communiste chinois, il n’y a pas de Chine nouvelle et pour connaître la Chine, il faut connaître le Parti communiste chinois. Peng Jingtao rappelle qu’il y a 100 ans, ce parti comptait seulement 50 membres mais aujourd’hui, il rassemble 91 millions de membres et est le premier grand parti du monde. « La civilisation chinoise est l’unique civilisation ancienne qui n’a connu aucune interruption depuis sa naissance et la Chine était, pour la plupart du temps, la première puissance mondiale», fait-il savoir. Peng Jingtao note que le Pcc est le seul parti chinois à avoir réalisé l’indépendance et la libération du peuple et de la nation chinoise. « Malgré les nombreux tumultes connus, la Chine est devenue 70 ans plus tard la deuxième puissance économique internationale et le premier grand pays industriel. Le Pib chinois s’est multiplié par 1 325 en 70 ans et 800 millions de Chinois sont sortis du seuil de la pauvreté», souligne-t-il.
L’ambassadeur de Chine près le Bénin indique que depuis l’investiture du président Xi Jinping en 2012, la Chine est entrée dans une nouvelle époque appelée ‘’Socialisme à la chinoise’’. Le rêve du président est de construire une société aisée et d’éradiquer la pauvreté. Selon lui, ce rêve s’est réalisé l’année dernière malgré la pandémie du coronavirus. « Sous l’impulsion du Pcc, 98 millions de personnes vivant en milieu rural sous le seuil de la pauvreté et 120 mille villages ont été sortis de la pauvreté », note-t-il. Peng Jingtao poursuit que, depuis sa naissance, le Pcc n’a jamais trahi sa promesse de servir le peuple. Il fait savoir que depuis 2012, le parti n’a cessé sa lutte contre la corruption et pendant presque 10 ans, il a sanctionné et même condamné des milliers de cadres en son sein pour des actes de corruption. « Nous sommes ouverts à tous les pays du monde et notre objectif est de construire une communauté de destin pour l’humanité», indique-t-il.
Pour ce qui est de la célébration du centenaire au Bénin, l’ambassadeur Peng Jingtao précise que plusieurs activités seront au menu. Selon lui, des séminaires seront organisés dans les mois à venir entre la communauté chinoise résidant au Bénin et les Béninois. « Cette causerie-débat est la première activité. Le mois prochain, on va organiser aussi un colloque avec des panels différents pour partager les secrets du succès du Parti communiste chinois», informe-t-il.

LIRE AUSSI:  Tribunal de commerce de Cotonou: Deux nouveaux juges installés