Actions sociales: Les choix judicieux du gouvernement

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Actions sociales: Les choix judicieux du gouvernement


La mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag) ne concerne pas seulement les réalisations aux  plans économique et infrastructurel. Elle procure également des retombées sociales à l’instar des nombreux emplois créés et des assistances portées aux couches vulnérables un peu partout sur le territoire national.

LIRE AUSSI:  Enseignement secondaire public dans le Borgou: Des élèves à retrograder pour falsification de notes

10 milliards F Cfa injectés dans le micro crédit mobile (Mcm), au profit des femmes béninoises. Elles sont plus de 2 000 femmes à être impactées par ce programme en l’espace de huit mois seulement. Et grâce à ce crédit qui leur est alloué par le gouvernement, les bénéficiaires ont pu développer leurs activités génératrices de revenus au point d’inspirer les hommes à en faire eux-aussi la demande.
Au titre des mesures sociales, le Projet d’autonomisation économique de la femme et promotion du genre (Pafe-Pg) et le Programme de protection des couches vulnérables (Ppcv), ont permis à plusieurs groupements de femmes transformatrices de produits agricoles de bénéficier de l’appui du gouvernement en matériels et équipements de travail. De 2017 à 2018, environ 2,5 milliards F Cfa ont été débloqués par l’Exécutif béninois pour équiper plus de 850 groupements de femmes à travers tout le pays. Selon les projections gouvernementales, 4,5 autres milliards F Cfa vont être injectés dans le Paef-Pg d’ici 2021. De quoi favoriser l’autonomisation des femmes et contribuer considérablement à la réduction de la pauvreté.

LIRE AUSSI:  Journée d’amitié entre les Forces armées du Mono-Couffo: Sous le signe de l’unité et de la paix

Assister les couches vulnérables

Le troisième âge, dont la vulnérabilité est notoire, n’est pas du reste en ce qui concerne les mesures de l’Exécutif béninois. Ainsi grâce à la dématérialisation des procédures de mise à la retraite des agents de l’Etat, les retraités jouissent pleinement de leurs droits sans devoir être confrontés aux tracasseries administratives excessives.
En ce qui concerne les jeunes, le gouvernement du président Patrice Talon s’est aussi investi pour l’amélioration de leurs conditions. Le projet Asphaltage a généré  lui seul près de 1000 emplois. Ceci, grâce aux recrutements effectués par les entreprises chinoises via l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe). Lors de son adresse à la nation la veille du 59e anniversaire de l’accession du Bénin à l’Indépendance, le chef de l’Etat a annoncé d’autres recrutements au profit des jeunes. « J’ai décidé, avec le gouvernement, d’instituer un programme spécial d’insertion dans l’emploi. Ce programme consistera à recruter chaque année, à la charge de l’Etat, 2000 jeunes diplômés à placer dans des entreprises privées ou publiques, sur une période de deux ans, avec l’espoir qu’ils sauront se rendre utiles et efficaces pour se faire recruter à l’issue de la période d’insertion, ou alors qu’ils sauront voler de leurs propres ailes dans l’auto-emploi », a déclaré Patrice Talon.

LIRE AUSSI:  Enseignement secondaire public dans le Borgou: Des élèves à retrograder pour falsification de notes

Sauvegarde des emplois

Mieux, à la faveur du Conseil des ministres du 11 septembre dernier, d’importantes mesures sociales ont été prises en vue du maintien au poste de milliers d’agents de l’Etat (enseignants et autres) alors que ceux-ci étaient quasiment sur le point d’être éjectés de l’administration publique. Mercredi 25 septembre dernier, le Conseil des ministres a, de même, adopté le projet de loi de finances de l’Etat, gestion 2020, comprenant son lot d’actions sociales. Des décisions et actions sociales qui augurent de bonnes perspectives sur ce plan. Comme l’a dit Patrice Talon, lui-même, dans son discours à la nation à l’occasion du 1er août dernier, « ces initiatives à fort impact social constituent, sans conteste, autant de preuves de la répartition équitable des fruits de la croissance économique ».